• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Connexion
A la rencontre des samouraïs et des geishas de Kanazawa
Publié le 03/07/2018 , Modifié le 04/07/2018

CultureJapon

Twitter Facebook 252 partages

Il n'y a pas que Tokyo et Kyoto au Japon ! Alors que les prochains Jeux Olympiques se dérouleront à Tokyo en 2020 et que le Japon accueillera la coupe du monde de rugby en 2019, voici un focus sur Kanazawa, une ville historique et préservée qui a su garder ses traditions. Découvrez la ville la plus authentique du pays du soleil levant, méconnue du grand public, à la rencontre des samouraïs et des geishas.

  • Twitter
  • Facebook
  • La gare ultra moderne de Kanazawa
    La gare ultra moderne de Kanazawa

    Inaugurée le 1er avril 1898, la gare de Kanazawa n'a rien d'un poisson d'avril. On y est accueilli par un immense dôme de verre depuis 2005, ainsi qu'un torii de 14 mètres de haut, vous savez, le portail qui marque l'entrée des sanctuaires au Japon ! Grâce à son toit alimenté par des panneaux solaires, cette station est la première gare écologique japonaise.

  • Le château de Kanazawa
    Le château de Kanazawa
  • Le jardin de Kenroku-en
    Le jardin de Kenroku-en

    Situé à proximité de château de Kanagawa, Kenroku-en est l'un des trois plus beaux jardins du Japon.

  • Le jardin de Kenroku-en
    Le jardin de Kenroku-en

    Inauguré au début du XVIIe siècle, ce jardin n'ouvrit au public que dans les années 1870. Signifiant littéralement "jardin aux six aspects", il s'étend sur 11,4 hectares et se pare de cerisiers en fleurs au printemps et d'un manteau blanc en hiver.

  • Le musée d'art contemporain du 21ème siècle
    Le musée d'art contemporain du 21ème siècle
1

Les belles femmes de Kanazawa sont réputées dans tout l'archipel nippon, mais cette ville qui fut la 4ème ville du Japon durant l'époque Edo (1603 - 1868) après Tokyo, Osaka et Kyotodu, a d'autres atouts dans sa manche ! Surnommée la ville des geishas et des samouraïs, Kanazawa offre à ses visiteurs une plongée dans le Japon médiéval, traditionnel et authentique, entre l'art délicat et ancestral de la laque, la cérémonie du thé et les châteaux et autres places fortes du Japon féodal ! Et contrairement à Tokyo, rasée en 1945 comme beaucoup de villes japonaises, Kanazawa n'a jamais été bombardée, laissant un patrimoine historique intact. Située dans la préfecture d'Ishikawa, au centre ouest du pays, bordant la côte de la mer du Japon, Kanazawa, épargné par les guerres, a gardé ses ruelles identiques depuis près de 400 ans ! Tokyo est à 2h28 de TGV et Kyoto à 2h07. Cette ville charmante à taille humaine est compacte, s'étendant sur seulement 2 km, à découvrir à pied donc ! Ce qui n'empêche pas une certaine modernité, à l'image de son musée d'art contemporain du 21ème siècle, étonnant édifice circulaire en verre, ou encore de sa gare ferroviaire, régulièrement citée comme l'une des plus belles du monde !

Parmi les incontournables, on visitera le château de Kanazawa, on flânera dans son jardin Kenrokuen, l'un des plus beaux du Japon, magnifié par les cerisiers en fleur au printemps et sous la neige en hiver, on arpentera les rues du quartier Naga Machi, ancienne résidence des samouraïs, avant de filer dans le quartier Higashi Chayagai, celui des geishas, afin de siroter un saké en leur charmante compagnie dans des demeures vieilles de 200 ans. A voir également, le musée D.T. Suzuki pour la pensée zen. La gastronomie aussi est à l'honneur dans cette ville fondée par les samouraïs. Produits de la mer et de la montagne toute proche se mêlent pour un mélange de saveur unique ! L'occasion de savourer une cuisine traditionnelle riche, à compléter par une visite au vieux marché Omicho et ses saveurs de la mer, en centre-ville. Des cours de cuisine sont également proposés dans une demeure de 115 ans où l'on pourra assister à la cérémonie du thé en tenu de kimono. On pourra ensuite découvrir la péninsule de Noto, plus au nord, réputée pour ses villages préservés, ses belles plages et ses fêtes authentiques et autres festivals. L'occasion d'apprendre comment on fabrique le saké, la sauce soja, la teinture sur soie, ou encore la technique ancestrale de la laque, 9 000 ans d'histoire, malheureusement en train de disparaitre au profit du plastique, beaucoup moins cher à fabriquer. A proximité, dans l'intérieur des terres, se trouve le village féerique de Shirakawa-go.