• Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Camping
    • Plus
      • Guide
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Circuit
      • Voitures
      • Easy-EcoComparateur

Publié le 26/07/2016 (Modifié le 18/10/2017)

#Culture #Espagne

L'Alhambra de Grenade : le jardin d'Eden

L'Alhambra de Grenade ne fait pas partie des sept nouvelles merveilles du monde. On se demande bien pourquoi, car ce site n'a pas d'équivalent sur la planète. Classé par l'Unesco dès 1984, cette ville dans la ville, à la fois palais et jardin, fait partie des endroits à voir au moins une fois dans sa vie. La preuve en image.

Rome, Lisbonne, Istanbul, de nombreuses villes se sont passées le mot pour s'édifier sur sept collines ! Grenade en fait partie, et l'Alhambra est l'une de ces sept collines, une ville dans la ville, à l'image de la Cité Interdite à Pékin ou du Kremlin à Moscou. Pour commencer, halte aux idées reçues : l'Alhambra, qui veut dire la rouge en arabe, n'est pas arabe, mais hispano-musulmane. Elle a été édifiée par des locaux, andalous donc, mais convertis à l'Islam. Cette ville fortifiée est protégée par une double muraille de 2 km dotée de quatre portes situées aux quatre points cardinaux, agrémentée de trente tours. Tombée après 10 mois de siège en 1492, le dernier royaume musulman d'Europe a été épargné par les rois catholiques, qui ont su préserver cette merveille de la destruction, que Napoléon a failli détruire... Vous verrez ainsi un hommage au caporal José Garcia qui a empêché le général Sebastien de Naples d'accomplir ce forfait !

Site le plus visité d'Espagne avec 3 millions de visiteurs par an, l'Alhambra reçoit 8 000 visiteurs par jour toute l'année et ne peut pas en recevoir plus. Il faut s'inscrite à l'avance sur un site Internet dédié et choisir sa tranche horaire (de 8h30 à 14h ou de 14h à 20h). La foule est présente toute l'année, il y aura ainsi le même nombre de touristes en juillet ou en novembre ! Pas de panique cependant, le site est tellement grand, entre le palais Nasride, le palais de Charles Quint, l'Alcazaba (forteresse militaire) et les jardins du généralife, l'Alhambra s'étend sur 2 000 hectares ! Vous serez tranquille à certains endroits, mois à d'autres, comme l'emblématique cours des Lions, mais aussi la salle du trône et le Patio des Myrtes. Cela dit, une pièce peut être vide et se remplir d'un flot de visiteurs en l'espace de cinq minutes ! Deux hôtels se trouvent au sein de l'Alhambra : l'hôtel America et le somptueux Parador de Grenade.

L'Alhambra de Grenade

L'Alhambra de Grenade © bjul/123RF

Ce paysage de carte postale ne laisse guère indifférent. On est subjugué par la beauté du site le plus visité d'Espagne, classé par l'Unesco depuis 1984.

Aux pieds de la Sierra Nevada

Aux pieds de la Sierra Nevada ©gekaskr/123RF

L'Alhambra de Grenade se niche dans un cadre majestueux avec en toile de fond les neiges éternelles de la Sierra Nevada. Rappelons que cette chaîne de montagne plus haute que les Pyrénées culmine à 3 480 mètres au pic Mulhacén !

L'Alcazaba surplombe l'Albaicín

L'Alcazaba surplombe l'Albaicín © Carlos Rodrigues / EASYVOYAGE

Forteresse militaire, l'Alcazaba surplombe le vieux quartier musulman de l'Albaicín, situé à l'extérieur de l'Alhambra, protégée par une double muraille, qui a résisté à 10 mois de sièges avant de tomber en 1492. Le chemin de ronde parcouru par les soldats à cheval à l'époque a été transformé par Charles Quint en jardins. L'Alcazaba fut aussi une prison et abritait les citernes. Vous verrez sûrement virevolter les nombreux martinets, oiseaux migrateurs qui viennent du Maroc.

La chapelle Sixtine de l'art musulman

La chapelle Sixtine de l'art musulman © Carlos Rodrigues / EASYVOYAGE

On peut admirer les azulejos dans les tons verts, rouges et bleus, mais également couverts de feuilles d'or. La spectaculaire salle du trône, également appelée le salon des ambassadeurs, est la plus imposante du palais Nasride. N'oubliez pas de lever les yeux au plafond !

L'apogée de l'art musulman

L'apogée de l'art musulman © Carlos Rodrigues / EASYVOYAGE

On admire des faïences originales, des stucs (plâtre d'albâtre, marbre et chaux) et des plafonds en bois de cèdre. Les superbes moucharabieh permettait aux femmes de voir sans être vue et de ventiler l'air, ou comment lier l'utile à l'agréable. On comprend très bien à l'Alhambra le principe "pour vivre heureux vivons caché" !

Patio et fontaine rafraichissante

Patio et fontaine rafraichissante © Carlos Rodrigues / EASYVOYAGE

Dans les jardins, la température est rafraichie grâce aux patios et fontaines, c'est la climatisation naturelle de l'époque, toujours aussi efficace, et tellement plus sain et agréable que notre air conditionné ! On apprécie aussi l'agréable rumeur de l'eau qui coule, qui permettait du reste de maintenir les conversations à l'abri des oreilles indiscrètes.

Symbole de la grotte et de l'étoile

Symbole de la grotte et de l'étoile © Carlos Rodrigues / EASYVOYAGE

Les édifices sont truffés de symboles, comme cette coupole en forme d'étoile, renvoyant à la voûte céleste, dont l'ornement évoque les stalactites de la grotte sacrée où se réfugia Mahomet durant l'Hégire, la fuite du prophète entre La Mecque et Médine en 622, qui marque le début du calendrier musulman.

La cour des Lions

La cour des Lions © Carlos Rodrigues / EASYVOYAGE

C'est le lieu le plus connu de l'Alhambra. On se focalise sur les douze lions, mais la décoration n'est pas le plus important pour les architectes musulmans de l'époque, c'est l'eau, don de dieu et denrée rare qui compte ! Quatre petits canaux partent vers les quatre points cardinaux et représentent les rivières d'eau, de lait, de miel et de vin décrites dans le Coran. Autour du patio, 124 piliers en marbre représentent une forêt de palmiers, l'oasis du jardin d'Eden, bref, le paradis !

Le palais de Charles Quint

Le palais de Charles Quint © Carlos Rodrigues / EASYVOYAGE

Edifié au XVIème siècle, contemporain du château de Chambord, ce palais est unique au monde car il est carré à l'extérieur et rond à l'intérieur ! On a l'impression de pénétrer dans un colisée romain : l'acoustique est exceptionnelle, c'est pourquoi des concerts et festivals y sont régulièrement organisés. Il abrite également un musée des Beaux-Arts. Il est relié au palais Nasride par la porte du Temps.

Les jardins du Généralife

Les jardins du Généralife © Carlos Rodrigues / EASYVOYAGE

Les fameux jardins du généralife sont situés à l'écart du palais Nasride, de l'Alcazaba et du palais de Charles Quint, sur une autre colline. On y accède par d'agréables jardins... C'est ici qu'ont été tournées les fameuses scènes de "La Folie des Grandeur", quand Alice Sapritch et Yves Montand jouent à colin-maillard ! Généralife signifie architecte en arabe donc ce sont les jardins de dieu, le jardin d'eden, le paradis ! Au point culminant, une citerne déverse l'eau qui s'écoule de fontaines en bassins.

Vue aérienne du palais de Charles Quint

Vue aérienne du palais de Charles Quint © tupungato