• Connexion
Salt of Palmar : visite de l'hôtel le plus cool de l'île Maurice
Publié le 11/01/2019

InsoliteIle Maurice

Twitter Facebook 138 partages

Une nouvelle adresse insolite vient d'ouvrir à Maurice. Il s'agit de l'hôtel boutique Salt of Palmar et il suffit tout simplement de voir les premières images qui circulent sur la toile pour se rendre compte qu'il sort du lot. Conçu par l'artiste anglo-français Camille Walala, le complexe se caractérise par des couleurs vives et des contrastes en noir et blanc rappelant l'art optique. Un design contemporain qui existe grâce à la collaboration avec l'architecte mauricien John-François Adams. Visite guidée en vidéo.

L'artiste française, Camille Walala, a apposé son éclatante empreinte d'inspiration sur l'architecture et les murs du nouvel hôtel mauricien Salt of Palmar. Ce complexe géométrique, semblable à un riad , est le premier d'une nouvelle famille d'hôtels de LUX * Resorts & Hotels situés dans l'océan Indien. Ceci est la première d'une nouvelle offre hôtelière du visionnaire Paul Jones de Lux Collective.
Le Salt of Palmar regorge de couleurs, de formes et de motifs. Un kaléidoscope. Les voyageurs vivent une expérience artistique immersive, dans ce bâtiment. L'expérience ne se vit pas que visuellement. Le Salt of Palmar se lance dans un nouveau concept qui, il faut avouer, n'a jamais été aussi poussé dans le reste de la destination. En effet, l'hôtel se positionne en tant qu'établissement écolo et écoresponsable.

Ecolo jusqu'au bout

Ecolo jusqu'au bout
© Octavie Pareeag

La télévision, les buffets à volonté, les objets en plastique sont totalement bannis. On privilégie plutôt les produits bio locaux, les articles de toilette sont naturels, la gestion de l'électricité est solaire et l'eau est recyclée. Même la boutique de l'hôtel propose seulement des produits locaux et recyclés. En achetant un produit, l'argent est directement versé à une association mauricienne ou bien sera un don pour planter un arbre.
Les objets et les pièces sont uniques. En effet, l'hôtel a fait appel à plusieurs artistes locaux pour notamment la poterie, la vaisselle faite main dans le restaurant, les paniers à plage, les chaises en rotin peintes en blanc.
Les 59 chambres sont aussi écolos : peignoir en coton non blanchi, bouteilles d'eau rechargeables, tongs avec une semelle de caoutchouc à la cannelle, tapis de yoga en caoutchouc recyclé, bonnet de douche fabriqué à l'amidon de maïs, le savon bio.

Une expérience humaine

Une expérience humaine
© Octavie Pareeag

L'échange est aussi primordial au sein de l'établissement. Le personnel est encouragé à partager ses compétences et son savoir avec les clients ? et vice-versa. C'est d'ailleurs pour cela que l'on retrouve plusieurs espaces détente et des grandes tables à partager.
Le restaurant sur place sert des plats sains, savoureux et biologiques, issus de producteurs locaux ou faits maison. De délicieux petit-déjeuners composés de bols d'açai, de mangues et curcuma dorés, des toasts à l'avocat vous donneront envie de vous lever le matin, tandis que des plats au menu du dîner vont du risotto à l'orge, avec du cerf braisé au vin rouge ou bien du poulpe. Quelques spécialités mauriciennes revisitées sont aussi proposées.

Esthétique et naturel

Esthétique et naturel
© Octavie Pareeag

Le blues de la mer, les jaunes ensoleillées et les rayures monochromes audacieuses apparaissent dans cet hôtel de charme , conçu par l'artiste Camille Walala pour compléter le paysage de l'île Maurice. L'hôtel Salt of Palmar occupe un bâtiment de style riad sur la côte est de l'île. Il contient 59 suites, un restaurant et un spa, tous décorés par Camille Walala dans des tons tropicaux et des imprimés graphiques.

La mission de la marque Salt vis-à-vis de Walala consistait à "incorporer des éléments d'esthétique" à la sauce mauricienne dans le Salt of Palmar, afin d'encourager les clients à former une affinité avec la destination. Cela a conduit Walala et sa directrice artistique Julia Jomaa, collaboratrice de longue date, à développer une palette de couleurs directement liée à Maurice, comprenant à la fois ses structures artificielles et son terrain naturel. L'extérieur du bâtiment, qui était à l'origine orange brûlé, prend désormais une teinte pêche plus claire, imitant les façades pastel de maisons mauriciennes typiques. Pendant ce temps, les chaises longues, les chaises et les coussins extérieurs sont recouverts de nuances de bleu cobalt et de turquoise pour imiter la teinte de l'océan Indien. Walala a également fait appel à des créatifs locaux spécialisés dans des métiers tels que la poterie et la vannerie pour produire des éléments de décoration tels que des suspensions circulaires.

"Ce qui était différent pour moi cette fois, c'est la quantité de choses à prendre en compte lors de la conception; non seulement les couleurs et les motifs doivent-ils se compléter, mais également les tissus, les textures, les surfaces, la lumière, la fonctionnalité et les ambiances sont également d'une importance capitale. considérez, "elle a expliqué.
Il s'agit du premier d'une série d'hôtels de la marque Salt que le groupe de villégiature Lux envisage d'ouvrir dans les prochains mois. Il sera bientôt rejoint par des avant-postes situés en Turquie et en Chine.