Publié le 08/12/2020

#Nature #Vietnam

Pourquoi rencontrer les Hmong de Ha-Giang au Viêtnam ?

Même si le Viêtnam s'est fermé au tourisme avec la pandémie de Covid-19, il n'est pas interdit de s'évader ! Direction l'extrême nord du pays dans la région de Ha-Giang. Ici, les paysages sont à couper le souffle. Loin de la dynamique Hanoï ou encore d'Hô-Chi-Minh-Ville, la nature est reine. C'est également l'occasion de partir à la rencontre du peuple Hmong et de son mode de vie si particulier.

© hanoiphotography/123RF

Ha-Giang, l'autre Viêtnam

Des rizières en terrasses, des routes sinueuses, des collines à perte de vue. Bienvenue à Ha-Giang, la beauté à l'état pur du Viêtnam. Située près de la frontière avec le sud de la Chine, cette région reste plutôt bien préservée du tourisme de masse. Et une fois sur place, la magie opère...

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Vietnam Tourism Board (@vietnamtourismboard)

Avec les Hmong à Meo Vac

Que faire à Ha-Giang ? Admirer le paysage oui, mais surtout, aller au contact de la population. C'est certainement la meilleure expérience à faire dans ce coin du Viêtnam. Dans les villages de Meo Vac ou encore de Dong Van, c'est une toute autre atmosphère qui se dégage, avec la sensation d'avoir fait un saut dans le temps. Le dimanche, se tiennent les marchés locaux, plusieurs minorités ethniques dont les Hmong, viennent y vendre leurs produits : textiles, agricoles ou alimentaires.

© Audrey R

Les Hmong sont originaires de la Chine voisine, persécutés par la dynastie Qing, ils se dirigent alors vers le Viêtnam. Aujourd'hui, ils vivent aussi au Laos ou encore en Thaïlande. Précisons par ailleurs que d'autres minorités ethniques vivent au Nord-Viêtnam, les Tay, les Dao, les Nung ou encore les Lolo. Elles sont reconnaissables par leurs costumes traditionnels très colorés qu'elles continuent de porter. Chez les Hmong, les femmes vont par exemple arborer une jupe brodée à la main. Un travail d'une grande précision.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Vietnam Tourism Board (@vietnamtourismboard)

Le palais du roi des Hmong

À voir : La résidence de la famille Vuang ou palais du roi Hmong, se trouve à quelques kilomètres de Dong Van. Cette demeure a été construite pour cette famille très influente dans la région. Il est vraiment intéressant de découvrir ce bâtiment à l'architecture si particulière.

Artisanat made in Ha-Giang

En vous rendant dans la province de Ha-Giang, vous constaterez rapidement qu'il s'agit d'une région très agricole. Les rizières en terrasses sont nombreuses, on ne se lasse pas de les admirer... Les Hmong sont d'ailleurs de très bons agriculteurs, ce qui leur permet notamment d'en vivre. Ils sont aussi réputés pour leur artisanat tout en finesse (bijoux et textile). Il est possible d'acheter des produits confectionnés par les Hmong via des coopératives d'artisans.

Partager un moment chez l'habitant

La meilleure façon de s'imprégner de l'ambiance si particulière de la région de Ha-Giang est de dormir chez l'habitant. Il existe des guest-house qui vous permettront de vivre des moments de vie inoubliables. Bien évidemment, ne vous attendez pas à passer la nuit dans le grand luxe, la plupart du temps, le confort sera assez sommaire.

Mon voyage : lorsque j'ai dormi chez l'habitant, je me suis retrouvée dans une maison en bois sur pilotis. Lors des repas, pas de table, nous nous sommes tous réunis pour manger à même le sol. La nourriture était délicieuse, l'alcool de riz maison un peu moins, car très fort. Il y avait quelques insectes dans l'habitation, mais pour une ou deux nuits, on peut bien surpasser ses peurs non ?

© Audrey R

Nos conseils

Si vous prévoyez de vous rendre un jour au Viêtnam, 3 à 5 jours dans la région de Ha-Giang vous permettront, sans nul doute, d'entrevoir la vie locale. Il existe de nombreux circuits de treck sur des durées plus ou moins longues.

En vous baladant dans les villages, n'hésitez pas à vous arrêter pour regarder comment les Hmong cultivent le riz ou vivent tout simplement. Avec un peu de chance, les enfants viendront vous dire bonjour !

La météo dans les montagnes vietnamiennes peut être capricieuse. Emmenez des vêtements chauds, de pluie et de bonnes chaussures de marche. Il est conseillé de vous y rendre d'avril à novembre.

Mon expérience : j'ai décidé de partir au Viêtnam en septembre. Il faisait très chaud et humide, mais dans la province de Ha-Giang, l'air était un peu plus respirable qu'à Hanoï. Surtout, les couleurs étaient splendides ! Le vert des rizières était incroyable. Mon meilleur souvenir sur place, est lorsque j'ai appris à des enfants Hmong à parler quelques mots de Français.

Comment se rendre à Ha-Giang ?

La ville de Ha-Giang, se trouve à 300 km au nord de Hanoï, elle sera votre point de départ pour découvrir la région. Des bus font le trajet entre Hanoï et Ha-Giang pour environ 14 euros et plus de 6 h de route. Oui, c'est long, mais appréciez les paysages !

Une fois à Ha-Giang, beaucoup de personnes louent une moto pour continuer leur road trip. Comptez en moyenne 20 euros la location (prix selon la catégorie et la marque de la moto). Soyez prudents !