Publié le 23/04/2020

#Conseils #France

Nos conseils pour éviter les galères pour les vacances d'été

Le soleil pointe son nez, le ciel bleu est présent, les arbres fleurissent... il semblerait bien que le printemps soit parmi nous et son arrivée motive de plus en plus les Français à réserver les vacances d'été. Cependant, avec la crise sanitaire, les habitudes des voyageurs vont être mises à rude épreuve. Réservation, prix, destination... il faudra prendre quelques précautions avant de partir en voyage cet été. Voici nos conseils pour bien préparer ses vacances.

 

© Evgenia Tsvirko / 123RF

Quarantaines imposées, vols annulés, réduction de l'offre séjour ou aérien, fermeture des frontières, mesures de distanciation sociale... Lors de sa dernière allocution, le Premier ministre Edouard Philippe avait averti qu'il serait "déraisonnable" de prévoir des vacances à l'étranger cet été. Quelques jours auparavant, le secrétaire d'État aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, conseillait d'attendre avant de réserver les vacances d'été, jugeant la situation "trop incertaine". Quant à la ministre de la Transition écologique, Elisabeth Borne, elle souhaite que les Français profitent "de notre beau pays pour les prochaines vacances, ce qui aidera aussi le secteur du tourisme".

Pour cet été, il faudra oublier le road trip californien et se rabattre sur les régions en France. Une campagne a déjà d'ailleurs déjà vu le jour sur les réseaux pour trouver des séjours en France avec le hashtag : #CetÉtéJeVisitelaFrance. Ce moment chez soi est parfait pour se renseigner sur les villes qui vous attirent le plus en France sur les activités possibles. "La tendance sera à la recherche d'espace. On évitera de se retrouver les uns sur les autres, serviette contre serviette", prédit Didier Arino, directeur général associé de Protourisme.

1 : Ne tentez pas un voyage à l'étranger © Curb Your Enthusiasm / Giphy

Plus de 180 pays dans le monde n'autorisent pas les arrivées des touristes sur le territoire. Il serait donc déraisonnable de s'échapper à l'étranger cet été. " Je le déconseille formellement, insiste Didier Arino. Quand bien même cela serait possible dans les semaines qui viennent, l'incertitude restera forte sur les possibilités de rentrer facilement en France si jamais une seconde vague épidémique touche la destination choisie. Le pire, c'est ce qu'on vécut plusieurs dizaines de milliers de touristes français ces dernières semaines : se retrouver bloqué sur son lieu de vacances sans possibilité simple et peu chère de rentrer. "

2 : Où partir en France ? © giphy

Maisons d'hôtes, gîtes ruraux, maisons à louer ou à échanger ou simplement les campings devront attirer davantage cet été. Comme chaque été, les bords de mer sont prisés. Cependant, la tendance sera de rechercher de l'espace pour respecter la distanciation sociale. "On évitera de se retrouver les uns sur les autres, serviette contre serviette", prédit Didier Arino. Les arrière-pays, les destinations "montagne" devraient être plébiscités. De plus, les prix des locations en montagne sont habituellement plus bas et les activités d'altitude permettront à beaucoup de changer d'air.

3 : Quand réserver les vacances ? © giphy

Bien évidemment, il est plus judicieux d'attendre le début du confinement, prévu mi-mai pour se lancer sur les réservations. Cependant, si vous êtes pressé, il est possible de vous tourner directement vers les hébergeurs pour un séjour "sérénité" qui vous permet d'annuler ou de reporter votre séjour gratuitement, comme par exemple Village Club du Soleil ou bien "l'offre tranquillité" sans frais du groupe Belambra. De plus en plus d'hébergeurs proposent cette formule libre afin de réassurer la clientèle.

4 : les prix vont-ils augmenter ? © Les Snuls / Giphy

Les entreprises de tourisme sont pour la majorité en situation financière compliquée. Ainsi, il est envisageable que les prix flambent comme pour les billets d'avion. Cependant, pour les hébergements, la tendance pourrait s'inverser : " Avec la perspective d'une absence presque totale de clientèle étrangère cet été sur notre territoire, il est possible de voir une guerre des prix à la baisse entre professionnels qui tenteront d'attirer chez eux les touristes français plutôt que de les laisser à la concurrence. " précise Didier Arino.

5 : comment ne pas perdre son argent ? © giphy

Il est judicieux de se rapprocher des professionnels de tourisme (tour opérateur ou agence de voyages) et de ne pas acheter des prestations repérées sur Internet, où les conditions générales ne sont pas toujours explicites. En passant par un tour opérateur ou bien une agence de voyages, vous bénéficierez de plusieurs assurances et des garanties.

Autre article proposé par l'auteur