Publié le 07/11/2021 (Modifié le 09/11/2021)

#Culture #France

Unesco, Germinal, ski... A la découverte du bassin minier du Nord-Pas-de-Calais

La Côte d'Opale, le Cap Gris-Nez et le Cap Blanc-Nez... Dans la région des Hauts de France, il y a énormément de sites incroyables mais aussi des choses plus surprenantes. Saviez-vous qu'il était possible de visiter le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais ? Découvrez Lens, Nœux-les-Mines, Lewarde et les terrils de Loos-en-Gohelle, où la mémoire minière ne s'est jamais éteinte.

Un terril dans le Nord- Pas-de-Calais

© Un terril dans le Nord-Pas-de-Calais/Takashi Images/Shutterstock

Le bassin minier, un site inscrit à l'Unesco

A Lens, et tout autour, s'étend le plus grand bassin minier de France et le second d'Europe après celui de la Ruhr en Allemagne. Sur 120 km de long et 12 km de large, le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais est un immense gisement de charbon souterrain, inscrit depuis 2012 sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO au titre de "Paysage culturel évolutif et vivant", au même titre par exemple que le Val de Loire ou le Mont Perdu dans les Pyrénées. Une reconnaissance pour ces hommes qui ont creusé des milliers de galeries (100 000 km au total) et une mise en valeur du patrimoine industriel de la région.

Si de nos jours plus aucune "Gueule Noire" ne descend dans les mines pour y extraire le charbon, l'univers minier est partout, dans les paysages et l'architecture des villes et villages.
Après trois siècles d'exploitation minière, du début XVIIIe à la fin du XXe siècle, la dernière extraction a eu lieu en 1990 à la fosse n°9-9bis à Oignies. Tous les puits sont aujourd'hui rebouchés et le territoire met en place sa reconversion, tournée vers la culture et le tourisme.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par CPIE Chaîne des Terrils (@chaine_des_terrils)

Les 5 sites miniers majeurs à visiter

Le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais est marqué par ces paysages industriels qui ont évolué au fil des années. Aujourd'hui, on vient visiter et découvrir l'histoire passionnante et parfois émouvante de ces sites miniers qui se sont reconvertis avec succès en musées, centres culturels et lieux propices à la balade et aux activités de loisirs.

1- Monter sur les plus grands terrils d'Europe à Loos en Gohelle

Visibles à des dizaines de kilomètres au loin, les terrils sont la plus grande curiosité du bassin minier du Nord-Pas-de Calais. D'abord il faut savoir ce qu'est un terril. Ces collines artificielles créées par l'accumulation de résidus miniers, sont l'unique trace visible de l'extraction du charbon et de la houille. Ces drôles de petites montagnes sont composées principalement de dépôts de schistes et de grès, et leurs parois sont tantôt recouvertes de végétation et d'arbres, tantôt lisses et noires comme un volcan.
On dénombre 200 terrils dans la région, dont les fameux terrils jumeaux de Loos-en-Gohelle, les plus grands d'Europe. Deux cônes géants d'environ 186 mètres de haut. Leur ascension est possible et même recommandée pour avoir une vue incroyable une fois arrivée au sommet. Lorsque le ciel est bien dégagé, on a un superbe panorama sur Lens, le stade Bollaert et le mémorial canadien de Vimy.

Accès libre et gratuit. Accessible aux enfants.

Parking rue Léon Blum à Loos-en-Gohelle ou depuis l'ancien site minier la base 11/19
Durée de la randonnée : 1 heure

Les terrils jumeaux

Les terrils jumeaux©S.Roynette-Lens-Liévin Tourisme

2- Le 9-9bis à Oignies

C'est à Oignies que le charbon a été découvert pour la première fois dans le Pas-de-Calais en 1842. C'est aussi ici que symboliquement la dernière gaillette de charbon fût remontée le 21 décembre 1990 clôturant des siècles d'exploitation minière dans la région.
Le 9-9bis est un ensemble complet minier comprenant la fosse, le terril 110 et la cité-jardin De Clercq. Il s'agit d'un des grands sites de mémoire minière. Reconverti en centre culturel artistique, axé sur la création, l'éducation et la valorisation du patrimoine industriel minier, on peut y visiter l'impressionnante salle des machines, assister à des spectacles éclectiques et des concerts de musique actuelle au Métaphone, participer à des visites et ateliers, voir des expos...

Rue Alain Bashung, 62590 Oignies
A 20 min de Lens

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Pierre (@1sulair)

3- Le Centre Historique Minier de Lewarde

Situé près de la ville de Douai dans le Nord, l'immense Centre Historique Minier de Lewarde est le plus grand musée de la mine de France. Huit hectares de terrain sur le carreau de l'ancienne fosse Delloye, abritant un patrimoine industriel rare et d'exception qui attire pas moins de 150 000 visiteurs par an. On y apprend tout sur l'origine du charbon et les conditions de travail des mineurs, à travers des expositions temporaires.
Trois temps forts rythmeront la journée à Lewarde :
- la Fosse Delloye : visite des bâtiments où se trouvent les machines d'extraction, de la lampisterie, des bureaux administratifs...
- la visite guidée des entrailles de la Terre : casque sur la tête, une plongée d'1h dans les étroits passages des galeries qu'empruntaient les mineurs de fond.
- la rencontre-témoignage avec un ancien mineur qui vous partagera avec émotion les difficiles conditions de travail d'un métier disparu.

Rue d'Erchin, 59287 Lewarde
Ouvert tous les jours sauf du 1er au 31 janvier, 1er mai et 25 décembre.
Visite complète 14,30 euros / Visite découverte 12,50 euros (tarif réduit pour les enfants)

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Benoi?t Hanotte (@benoithanotte)

4- Faire du ski sur un terril à Nœux-les-Mines

Les habitants du Pas-de-Calais n'ont pas besoin d'aller dans les Vosges ou dans le Jura pour skier. La commune de Noeux-les-Mines, entre Lens et Béthune, a reconverti de façon originale l'un de ses terrils en y aménageant une piste de ski permanente à 129 mètres de haut. Loisinord est l'unique piste de ski permanente extérieure de toute l'Europe.
Recouverte d'une sorte de moquette blanche aspergée en continue par un brumisateur, cette piste artificielle attire les amateurs de sensations fortes. Deux pistes, un half-pipe, des tremplins, un champ de bosses, une structure acrobatique, des paires de ski et des snowboards en location sans oublier le tire-fesse, il ne manque plus que les petits chalets pour que l'illusion soit totale !

Loisinord, Stade de glisse, avenue du Lac, 62290 Noeux-les-Mines
Ouvert tous les jours
Tarifs : 1 heure entre 5 et 8 euros

5- Visiter le lieu de tournage de Germinal

Impossible de ne pas évoquer le roman de Zola dans cette présentation du bassin minier du Nord Pas-de-Calais. Plus de 30 ans après le film de Claude Berri en 1993, c'est une nouvelle adaptation de Germinal cette fois en série (diffusée sur France 2) qui nous transporte sur le site de l'ancienne fosse minière d'Arenberg.
Près de Valencienne, au sud-est de Lille, le site minier de Wallers-Arenberg a servi de décor au film. Les chevalements qui permettaient aux mineurs de descendre dans les puits, les galeries, la lampisterie, la salle des pendus où les mineurs accrochaient leurs vêtements au plafond... Tout est parfaitement conservé.
Après la visite guidée menée par un ancien mineur qui a joué dans le film, on profite d'une vue imprenable sur les cités minières et leurs habitations toutes identiques (les corons) en montant en haut d'un des chevalements. De la mine au cinéma, il n'y a qu'un pas.

Site minier de Wallers-Arenberg, rue Michel Rondet, 59135 Wallers
Visite libre des extérieurs de la mine (hors week-end) / Visite guidée le mardi et jeudi

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par ville de Wallers Arenberg (@ville_de_wallers_arenberg)

Recevez le meilleur de l'actualité du voyage !

Restez toujours informé.e et suivez les conseils de nos experts !

Oups, nous avons rencontrer un problème. Pouvez-vous réessayer ?

Sachez que vous pourrez à tout moment gérer vos abonnements, les suspendre ou vous désabonner en suivant le lien prévu à cet effet dans nos emails.

Informations sur vos données