• Connexion
En vol, 72 % des altercations finissent en violences physiques
Publié le 18/04/2019 50 partages

SociétéFrance

Twitter Facebook 50 partages

" Not in my flight ". Comprenez : " pas sur mon vol. " C'est le nom d'une nouvelle campagne, visant à sensibiliser contre les abus en vol. Alcool, cigarette, agression... Le personnel de bord en voit de toutes les couleurs. C'en est trop ! Désormais, place à la tolérance zéro.

Ils fument dans les toilettes, abusent de l'alcool, voire, se montrent agressif envers les hôtesses et les stewards. C'est contre ces incidents du quotidien que le personnel de bord a décidé de dire stop. Au travers d'une petite vidéo humoristique, l'Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) et IATA lancent une campagne de sensibilisation, intitulée " Not on my flight. "

L'humour pour attirer l'attention

En moyenne, en Europe et toutes les trois heures, le bon déroulement d'un vol est mis en péril à cause de ces comportements. Des chiffres publiés par l'EASA. Résultat : une fois par mois, un vol est contraint à l'atterrissage forcé. Et le reste est accablant : plus de 1000 incidents dans l'année sont liés à l'état d'ébriété des passagers. Quant aux agressions physiques, elles représentent 72 %.

Une vingtaine de compagnies ont pris le pli

Une vingtaine de compagnies ont pris le pli
© Matej Kastelic

Un fléau qui prend de l'ampleur. Le mois dernier, deux passagers ivres se sont battus sur un vol de Ryanair, reliant Glasgow à Tenerife. Aujourd'hui, la campagne prône la tolérance zéro et la justice semblent prendre très au sérieux ces actes. Au début du mois, une passagère britannique a écopé de 6 mois de prison ferme pour avoir agressé un steward.