• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Connexion
La Voyageuse : une plateforme révolutionnaire et engagée pour que les femmes voyagent en sécurité
Publié le 02/06/2019

SécuritéFrance

Twitter Facebook 186 partages

Christina Boixière, une jeune femme taïwanaise installée à Bordeaux et globetrotteuse à ses heures perdues, a dernièrement lancé sa nouvelle plateforme d'hébergement : La Voyageuse . Entièrement dédié aux femmes, ce site leur permet de voyager seules et en toute sécurité. De quelle façon ? En les faisant héberger chez d'autres femmes.

 

 
© gooduz/123RF

Nombreuses sont les femmes qui voyagent en solo : 138 millions l'ont font en 2017. Mais nombreuses aussi sont celles qui hésitent encore à franchir le cap. Terrifiées à l'idée de faire des mauvaises rencontres lorsqu'elles sont hébergées par des inconnus, ces dernières préfèrent se résigner quitte à repousser leur tour du monde en attendant d'être accompagnées. Ce genre de situation, Christina, une jeune Tawaïnaise installée à Bordeaux maintenant, l'a vécu. Et pour ne pas que cela se reproduise, elle a décidé de créer La Voyageuse, un site permettant aux femmes d'être hébergées par d'autres femmes lors de leur périple. « Féministe » vous direz ? Non, rassurant et utile !

"De plus en plus de femmes voyagent ou aimeraient voyager seules. Plus qu'un désir, c'est un vrai besoin de développement personnel et de liberté. Le problème, c'est qu'elles ont peur d'être harcelées, agressées, de tomber sur de faux profils lorsqu'elles passent par des plateformes d'hébergement en ligne", explique la fondatrice de cette start-up, soutenue par son mari Derek, également baroudeur. Pour remédier à ce type d'aléas, le couple propose alors de mettre en relation des voyageuses et des hébergeuses, de créer une véritable communauté pour que les nuits se passent dans un cadre rassurant. Une garantie qui s'explique par l'étude minutieuse des profils de chaque hébergeuse (contrôle d'identité, entretien téléphonique et rencontre), acceptant également d'accueillir les voyageuses à titre gratuit.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par La Voyageuse (@lavoyageusesolo) le

Pour s'accorder ces voyages en toute sécurité, les globe-trotteuses doivent débourser 119 euros par an. Une somme qui s'avère tout à fait raisonnable et à la hauteur de la prestation proposée. D'autant que sur place, ces dernières n'ont rien à payer pour le logement !

Rencontrant déjà un très vif succès, la plateforme a effectivement de quoi plaire ! Même si le concept peut hérisser le poil de quelques-uns, parce qu'il ne concerne que les femmes, celui-ci a le mérite de leur permettre de voyager sans se soucier d'une quelconque mésaventure.