94 ans après, une lettre d'amour refait surface dans un palace
Publié le 16/09/2016 578 partages

InsoliteFrance

Twitter Facebook 578 partages

Des ouvriers sont tombés sur une lettre d'amour datant de 1922 à l'occasion de travaux au dernier étage du grand hôtel Wilson Plaza.

C'est à l'occasion de travaux au dernier étage du grand hôtel Wilson Plaza, à Nice, que des ouvriers ont trouvé, une lettre d'amour datant de 1922, cachée dans une boite à biscuit métallique rouillée. Ce billet tendre était dissimulé dans un faux-plafond, au dernier étage de l'hôtel.

Une missive passionnée, écrite par une certaine Antoinette, pour son fiancé, Ernest «Je te le demande de tout mon coeur. Je suis comme un corps sans âme parce que tu n'es pas là. Tu sais que je n'ai que toi n'est-ce pas ? De tout coeur Ernest, viens vite, je t'attends et je t'aime. Ta Toinette. Ta chère petite fiancée au coeur brisé qui t'appelle bien fort. » 

Après 94 ans, la lettre est intacte

Après 94 ans, la lettre est intacte
© evgeniiand/123RF

Qui sont donc Ernest et Toinette ? Se sont-ils finalement retrouvés ? S'agissait-il d'une liaison cachée ? Tant de questions sans réponses. Les deux tourtereaux, qui semblent tout droit sortis d'un scénario teinté de romanesque à la française, ont soulevés tant d'interrogations, nourri tant d'imaginations, qu'un appel à témoins a été lancé.

C'est la direction du Wilson Plaza qui, touchée par l'histoire des amants maudits, a lancé un premier appel à témoins sur Facebook. Elle a ensuite demandé à La Poste, de retrouver le nom de ceux qui pouvaient habiter dans ses appartements de fonction. La passion dévorante d'Antoinette et Ernest a t-elle donné naissance à une descendance, qui pourrait être susceptible de récupérer ce trésor caché ? Affaire à suivre…

À LIRE AUSSI :
Les boîtes aux lettres les plus barrées du Japon
il plaque tout pour sa petite reine