Au Japon, une île mystérieuse disparaît subitement
Publié le 09/11/2018

InsoliteJapon

Twitter Facebook

Alerte disparition. Une petite île japonaise a complètement disparu du radar. Située au nord-est de l'archipel, à environ 500 mètres au large de l'île d'Hokkaido, l'île se nomme (ou se nommait) Esambe Hanakita Kojima. Inaperçue par les pêcheurs depuis quelques mois, l'île qui manque à l'appel a certainement été engloutie par les vagues. Elle est aujourd'hui la deuxième île du monde à disparaître de la carte.

Une île perdue de vue

Une île perdue de vue
© Sean Pavone / 123RF

Une île japonaise ne figure plus sur la carte du globe. Sa disparition a été constatée qu'en septembre grâce à un amateur des îles cachées du Japon. Esambe Hanakita Kojima s'élevait à peine à 1,4 m au-dessus du niveau marin lorsqu'elle a été mesurée pour la dernière fois, en 1987. Selon l'un des garde-côtes, "il n'est pas impossible que de petites îles finissent par être érodées par les éléments", appuie-t-il à l'AFP. Cette disparition "pourrait un tout petit peu affecter les eaux territoriales du Japon".

Selon les experts, sa disparition s'explique par une lente érosion par le vent et aussi par la présence de blocs de glace qui se forment dans la mer d'Okhotsk, situés entre la péninsule de Kamtchatka et l'île d'Hokkaïdo. Esanbe Hanakita Kojima a reçu son nom en 2014 lors d'un recensement de 158 îles inhabitées lancé par le gouvernement japonais pour affirmer sa souveraineté.

Un problème géopolitique ?

Cette petite île faisait partie d'un ensemble de 158 îlots inhabités très important pour le Japon. En effet, Ensambe se trouve à l'Ouest des Territoires du Nord, des îles Kouriles et de la Russie. Autrement dit, cet îlot est frontalier à la Russie. C'est en partie à cause de ce territorial que le Japon et la Russie n'ont jamais signé de traité de paix à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Maintenant que ce petit bout de terre a littéralement disparu, il va falloir modifier les cartes des eaux territoriales japonaises en faveur de la Russie. Est-ce pour cette raison que le Japon n'a pas dit un mot sur cette disparition ?