• Connexion
Des scientifiques retrouvent l'épave d'un navire de guerre en Arctique
Publié le 11/09/2019

CultureCanada

Twitter Facebook 77 partages

Plus de 170 ans ont passé. Et pourtant : " nous avions l'impression, en explorant l'HMS Terror, qu'il s'agissait d'un navire récemment abandonné par son équipage, semblant avoir échappé au passage du temps " a affirmé Ryan Harris, directeur du projet archéologique. L'épave mythique du navire britannique a été retrouvée au fin fond de l'Arctique canadien, 2016.

Ce bateau avait été l'un des deux navires utilisés pour l'expédition du navigateur anglais John Franklin, visant à relier les océans Atlantique et Pacifique, en utilisant le passage du Nord-Ouest (passant donc par l'Arctique). Mais le bateau a fait naufrage dans des circonstances mystérieuses. Les 129 marins à bord ont passé un an coincé dans les glaces, avant de périr.

Les marins sont morts de froids, de faim et de saturnisme

Le premier navire de l'expédition, l'HMS Erebus, avait d'ailleurs été retrouvé au même endroit du Canada, en 2014. Le plus étonnant, c'est que les sédiments et les eaux glaciales ont peut-être aidé à la conservation, en plus de l'épave en elle-même, de documents et d'écrits. En tant que navire d'expédition, il y a des chances de trouver des objets scientifiques à bord.

Le bateau a été pris au piège par la glace

Le bateau a été pris au piège par la glace
©Pavel Kudryavtsev/123rf

En ce qui concerne l'expédition en elle-même, il faudra attendre 1905 et le navigateur norvégien Roald Amundsten pour réussir à trouver le passage du Nord-Ouest. Il aura passé au total deux hivers en Arctique, près de l'île King William.