• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Connexion
Aux Etats-Unis, il existe un business des bagages oubliés dans les aéroports
Publié le 30/07/2020

InsoliteEtats-Unis

Twitter Facebook 1 partage

Perdre ses valises est la crainte de tout voyageur, au départ comme au retour de vacances. Chaque année, ce sont près de 25 millions de bagages qui sont perdus dans les aéroports du monde entier. Une véritable galère pour les propriétaires, mais une aubaine pour une entreprise américaine spécialisée dans la récupération de bagages abandonnés destinés à la revente.

"Vous ne savez jamais ce que vous allez y trouver "

© Aleksandr Davydov/123RF

C'est bien connu, il faut toujours bien surveiller ses valises... C'est encore plus vrai aux Etats-Unis où, les valises égarées constituent un business ! C'est celui de la société américaine Unclaimed Baggages qui, depuis 1970, met en vente les contenus des bagages perdus au cours d'un vol dans le pays. L'entreprise - qui se revendique comme le "seul détaillant de bagages perdus dans le pays" - passe à l'ère digital en lançant son site de vente en ligne afin d'étendre son activité au e-commerce . Son slogan ? "Vous ne savez jamais ce que vous allez y trouver ".

Mais comment Unclaimed Baggages procède pour récupérer les valises des clients ? L'entreprise rachète auprès des compagnies aériennes des Etats-Unis les valises oubliées, à l'unité ou au kilo et les exporte dans un immense entrepôt de 40 000 mètres carrés .
Une fois là bas, les contenus des valises sont classés en 3 catégories : les biens qui seront revendus, ceux qui seront donnés à des associations et enfin ceux qui seront recyclés.
Un procédé légal, qui permet aux compagnies aériennes d'éponger une partie de la somme dépensée chaque année pour retrouver ces bagages ou dédommager les voyageurs. Un coût estimé à plus de 2 milliards de dollars .

Une véritable caserne d'Ali-Baba

Au-delà des classiques affaires telles que des vêtements, des accessoires ou des appareils high-tech, il arrive que la société mette la main sur des marchandises bien plus précieuses. Exemples de trouvailles : une valise Gucci remplie d'artefacts égyptiens datant de 1 500 avant J-C , une très précieuse caméra Nikon du programme Space Shuttle de la NASA, ou encore un violon rare confectionné par un apprenti du maître Antonio Stradivarius !

En Alabama où elle est basée, l'entreprise est devenue une attractivité touristique. On peut toutefois émettre quelques réserves quant à son caractère moral, car certains propriétaires se voient contraints de payer pour récupérer leurs propres biens. Mais la société rappelle que "99,9% des bagages égarés sont retrouvés, après 3 mois de recherche intensive, il en reste néanmoins toujours quelques-unes qui ne sont pas réclamées". Il n'y a plus qu'à bien surveiller ses affaires ou à croiser les doigts pour qu'elles ne soient pas égarées !