Publié le 26/04/2020

#Avion #France

Un constructeur de sièges d'avions invente un nouveau dispositif pour voyager après la crise

Bien que les avions soient cloués au sol pour le moment, les spécialistes du secteur aéronautique ont réfléchi à un moyen d'éviter une seconde vague de contamination du virus, notamment avec des parois de plexiglas installées sur les sièges.

 

© Pavlo Vakhrushev / 123RF

À quoi ressembleront nos voyages après cette crise sanitaire ? Comme l'ont rappelé les images d'un vol Paris-Marseille bondé, les mesures de distanciation sociales sont impossibles à respecter si le vol est rempli. Sans vaccin ni traitement efficace et à l'approche du déconfinement, nos habitudes vont devoir changer.

Un nouveau dispositif

L'entreprise italienne Avio Interiors, spécialisée dans le design intérieur des avions, a imaginé deux systèmes de protection pour garantir la sécurité des voyageurs après cette crise. Le concept du fabricant repose sur l'installation de parois de plexiglas plus ou moins transparentes entre les sièges des avions, qui permettront de respecter les mesures de distanciation sociales.
Baptisés "Glassafe" et "Janus", ces équipements ont pour objectif de "créer un volume isolé autour du passager afin d'éviter ou de limiter les contacts et les interactions dans l'air", a expliqué le fabricant sur les réseaux sociaux.

 

Voir cette publication sur Instagram

POLTRONA "JANUS" Come Giano bi-fronte, il dio dell' Antica Roma, questa proposta si contraddistingue per l'inversione della posizione del posto centrale della tripla proprio per garantire il massimo isolamento tra i passeggeri seduti accanto l'uno all'altro mantenendo il medesimo comfort. Mentre i passeggeri seduti sui posti estremi, lato corridoio e lato parete, continuano ad essere posizionati nella direzione di volo come usuale, il passeggero seduto al centro è rivolto in senso inverso. "Janus" è una poltrona bi-fronte che consente di separare tutti e tre i passeggeri con una schermatura che li isola uno dall'altro costituendo barriera protettiva per tutti. Ogni passeggero ha il suo spazio isolato dagli altri, anche dalle persone che transitano per il corridoio. Ogni posto della poltrona "Janus" è circondato su tre lati da una schermatura di altezza tale da impedire la propagazione del respiro verso occupanti dei sedili adiacenti. I materiali impiegati nella poltrona "Janus" sono scelti perché sono di facile pulizia e di sicura igienizzazione. "JANUS" SEAT Like two-faced Janus, the god of Ancient Rome, this proposal is distinguished by the reverse position of the center seat of the triple to ensure the maximum isolation between passengers seated next to each other. While passengers seated on the side seats, aisle and fuselage, continue to be positioned in the flight direction as usual, the passenger sitting in the center is facing backwards. So "Janus" is a two-faced seat, in fact this arrangement allows all three passengers to be separated with a shield made of transparent material that isolates them from each other, creating a protective barrier for everyone. Each passenger has its own space isolated from others, even from people who walk through the aisle. Each place of the "Janus" seat is surrounded on three sides by a high shield that prevents the breath propagation to occupants of adjacent seats. "Janus" seat is made of easy cleaning and safe hygienisation materials. The option is available with the shield in opaque material or with different degrees of transparency. #aviation #aircraftseat #airlines #economyclass #businessclass #welcomeonboard

Une publication partagée par @ aviointeriors le

Nouvel aménagement des avions

Le dispositif nommé "Glassafe" se compose de plaques fixées sur la partie haute des sièges, tandis que la deuxième création de l'entreprise repose sur l'installation de plaques autour des sièges de l'avion, en réaménageant la disposition des sièges.
Les dispositifs d'Avio Interiors sont disponibles en plusieurs niveaux de transparence afin de permettre la communication gestuelle et elles n'empêchent pas les passagers de prendre un repas ou de se divertir pendant leur vol. L'entreprise précise qu'ils sont conçus pour un nettoyage facile et une "hygiénisation sans danger".

Un système efficace ?

L'idée n'est pas sans rappeler les installations de vitres en plexiglas présentes dans certains magasins en France. Mais ces dispositifs pourraient ne pas être suffisant pour garantir la sécurité des passagers. De l'avis médical, le port du masque sera nécessaire pour éviter la propagation du virus, notamment dans la zone d'enregistrement et d'embarquement de l'aéroport.
L'une des solutions pourrait être de ne pas remplir les vols afin de laisser un siège vide entre les passagers, mais cette solution n'est pas envisageable pour certaines compagnies aériennes déjà en difficultés.

Autres articles proposés par l'auteur