• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Connexion
Une compagnie aérienne danoise doit indemniser un chien
Publié le 18/02/2020

TransportItalie

Twitter Facebook 84 partages

Deux passagers malins ont profité d'une loi, peu claire, pour faire une requête pas comme les autres ! En effet, suite à l'annulation de leur vol, ils ont demandé une indemnisation pour leurs billets et celui... de leur chien ! Le cas est actuellement en cours d'étude.

 

 
© damedeeso /123rf

«Aussi fou que cela puisse paraître, cela est réel !» a dit le président de la Danish Air Transport (DAT), Jesper Rungholm. Il a bien reçu la requête de deux passagers mécontents de l'annulation de leur voyage. Ce vol court-courrier devait relier Palerme, en Sicile, à l'île de Lampedusa en Italie le 14 janvier dernier. Il a été annulé pour des raisons techniques. La loi européenne oblige une indemnisation pour l'annulation d'un trajet de moins de 1.500 kilomètres. Ils ont ainsi reçu 250 euros chacun. Ils devaient également voyager avec leur chien dont le billet coûtait 27 euros et dont ils ont également réclamer une compensation. L'animal est considéré comme une propriété ne pouvant bénéficier de tels avantages. Cette requête n'a pas été refusée pour le moment mais le président de la DAT cherche actuellement un accord. Il n'a pas encore rendu sa décision finale !

Quelle règle ?

C'est le règlement de l'UE 261 qui explique que le passager a le droit à une indemnisation dans ce genre de cas. Pour Jack, le chien, cette compensation serait près de 10 fois supérieure au prix initial de son billet. Hors, cette loi ne précise pas si elle s'applique uniquement aux êtres humains. Détail dont comptent bien profiter ces deux voyageurs. Si la réponse s'avérait positive, Jack serait le premier chien à pouvoir bénéficier d'une indemnisation de la sorte. Ce que craint la compagnie aérienne Danish Air Transport, c'est que cela donne des idées à d'autres passagers propriétaires d'animaux de compagnie.

Montserra Barriga, chef des associations des compagnies aériennes européennes, est outrée par cette audace ! Elle remarque que cela met en avant la cupidité de certains passagers quelque soit la circonstance ! Elle trouve que ce genre de demandes perturbe le travail des transporteurs aériens.