• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Connexion
Barbara Pompili signe une charte pour des plages sans déchets à Biarritz
Publié le 16/08/2020 , Modifié le 03/09/2020

SociétéFrance

Twitter Facebook 144 partages

La côte basque a décidé de dire stop à la pollution sur ses plages ! La ministre de la Transition écologique en déplacement à Biarritz a lancé une charte écologique pour des plages propres sans plastiques, alors que de plus en plus de déchets liés à la crise sanitaire sont retrouvés sur les littoraux.

Un appel lancé à toutes les communes littorales

Un appel lancé à toutes les communes littorales
© Dutourdumonde Photography/123RF

Alors que les masques jetés au sol se multiplient sur les plages, les autorités se mobilisent pour endiguer le phénomène. En déplacement à Biarritz le 12 août, la ministre de la Transition écologique a lancé une charte écologique pour des "plages sans déchets plastiques". Un dispositif déjà expérimentée et signé à Biarritz il y a un an que Barbara Pompili souhaite diffuser au-delà de la côte basque . Aujourd'hui, une dizaine de plages ont déjà signé la charte parmi lesquelles Lacanau , Pornic et Les Sables-d'Olonne Une vingtaine d'autres communes littorales devraient également rejoindre le mouvement.
"On peut faire les plus belles lois du monde, si ça n'est pas repris en local, on n'y arrivera pas" a déclaré la ministre. Celle-ci a vivement appelé les élus du littoral à également signer la charte.

 

Responsabiliser les usagers des plages

Le dispositif prend donc place dans "un contexte de recrudescence des déchets plastiques liés à la crise du Covid-19 et alors que 80 % des pollutions plastiques en mer trouvent leur source sur terre". La Grande Plage de Biarritz est la plus populaire du Sud-Ouest et celle-ci voit sa pollution se multiplier depuis la crise du coronavirus , notamment avec la prolifération de détritus tels que masques, gants, lingettes antibactériennes, mouchoirs...

La charte liste 15 mesures qui ciblent principalement la pollution par déchets plastiques. L'objectif étant de sensibiliser et d'inciter les usagers des plages au ramassage de leurs propres déchets, mais également d'encourager les communes littorales à trier les déchets laissés sur les plages. "Tout le monde peut être éco-citoyen en évitant de jeter son masque par terre", souligne la ministre. Un message évident, mais qui nécessite visiblement d'être rappelé.