• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Connexion
Égypte : une immense et mystérieuse cavité découverte dans la pyramide de Khéops
Publié le 05/11/2017 , Modifié le 06/11/2017

SociétéEgypte

Twitter Facebook

Des chercheurs viennent de déceler un des secrets inhérents à la pyramide de Khéops : un large espace vide au cœur de l'édifice. Cette découverte fascinante ne fait que s'ajouter aux mystères que renferme le mythique monument égyptien. Une trouvaille annonciatrice de nouvelles révélations sur l'histoire de la construction des pyramides.

Une immense cavité découverte à l'intérieure de la pyramide de Khéops

Une immense cavité découverte à l'intérieure de la pyramide de Khéops
© noemosu/123RF

Un des secrets de la pyramide de Khéops en Égypte, qui n'est autre que l'une des Sept Merveilles du monde, vient d'être percé à jour. Depuis presque deux ans, des scientifiques égyptiens, canadiens, japonais et français inspectent les entrailles du monument funéraire à l'aide de technologies de pointe permettant de voir à travers les constructions. Le projet baptisé ScanPyramids a fini par porter ses fruits en révélant un des mystères bien gardés de la grande pyramide de Gizeh. Une large cavité, surnommée "le grand vide" par les chercheurs, se cache au cœur du monument. Selon eux, sa taille serait comparable à celle d'un avion de 200 places !

"Le "grand vide" est totalement clos. Rien n'a été touché depuis la construction de la pyramide. C'est une découverte très enthousiasmante", précise Kunihiro Morishima, un des scientifiques japonais partenaire de la mission ScanPyramids. Mais quel peut bien être le rôle de ce "grand vide" ? Pour le moment, impossible d'en être certain, même si plusieurs hypothèses sont envisageables : une succession de chambres accolées les unes aux autres, un énorme couloir horizontal ou une deuxième grande galerie. "Nous réfléchissons à des modes d'investigation relativement légers, non destructeurs", a expliqué le co-directeur de la mission. L'idée d'employer des robots a notamment été envisagée.