Publié le 21/04/2020

#Avion #France

Un vol Air France Paris-Marseille bondé fait polémique

Ce samedi 18 avril, les passagers du vol Paris-Marseille de la compagnie Air France se sont retrouvés dans un avion bondé, les contraignant à s'asseoir côte à côte. Le non-respect des mesures de distanciation sociale vivement recommandées en cette période a provoqué la stupeur des Français. Dernière minute : Air France distribuera des masques à ses passagers lorsque le taux de remplissage de ses vols sera supérieur à 50%.

 

Ce samedi 18 avril, des passagers du vol Paris-Marseille de la compagnie Air France se sont retrouvés dans un avion où la quasi-totalité des places avaient trouvé preneur. Les passagers se sont donc retrouvés côté à côte. La situation a scandalisé la toile, dans un contexte où les mesures de distanciation sociale doivent être respectées.
Unique vol quotidien à relier les deux villes, la compagnie s'est retrouvée dans une situation exceptionnelle et ne pouvait pas respecter toutes les mesures de sécurité sanitaire.

Présente sur place, la journaliste Charlotte Gillard a mis en ligne sur son compte Twitter une photo de l'intérieur de l'avion, sur laquelle on peut voir une cabine pleine et des passagers assis à quelques centimètres les uns des autres. "Après avoir fait la queue en respectant la distanciation sociale, les passagers se retrouvent assis côte à côte. Le vol est complet", explique-t-elle.

Des mesures de sécurité respectées ?

© Phuong Nguyen Duy / 123RF

La situation est-elle alors dangereuse pour les passagers du vol ? la compagnie aérienne a pourtant assuré que toutes les mesures de sécurité étaient respectées afin de "limiter au maximum les interactions". Dans l'aéroport, un marquage au sol a été mis en place pour respecter la distanciation sociale, mais ces mesures ne sont pas obligatoires dans l'avion, tout comme le port du masque.
La compagnie a cependant assuré que l'air en cabine était renouvelé toutes les trois minutes au moyen d'un filtre similaire à ceux utilisés en bloc opératoire, et que les avions sont nettoyés et désinfectés avant chaque départ. À bord de l'avion, l'équipage est équipé de masques, de gants et de gel hydroalcoolique, et le service de boissons et de restauration en cabine n'est plus assuré.

Une situation exceptionnelle

Pour sa défense, Air france explique que cette situation n'est pas habituelle. Dans la majorité des cas, seulement 50% des sièges sont occupés, d'autant que de nombreux passagers annulent leurs réservations à la dernière minute. Entre la peur des voyageurs face à la maladie et les restrictions de déplacement, les compagnies aériennes ont généralement plus de difficultés pour remplir leurs vols, ce qui permet néanmoins de respecter au mieux les mesures de sécurité sanitaire.

Autre article proposé par l'auteur