• Connexion
En Allemagne, un village achète toutes les bières pour contrer un festival néo-nazi
Publié le 28/06/2019 99 partages

SociétéMaroc

Twitter Facebook 99 partages

Pas ravis d'accueillir un festival d'extrême droite, un village allemand ainsi que la police ont décidé de le faire savoir, mais de manière originale et pacifique. Les habitants du village d'Ostritz en Allemagne ont donc privé ce festival néo-nazi de son stock de bière.

Ne souhaitant pas accueillir le festival de musique néonazi, les habitants du village d'Ostritz ont décidé de protester et de montrer leurs mécontentements. Avec l'aide de la police locale, ils ont dévalisé leur supérette afin que les participants de ce festival d'extrême droite ne puissent boire des bières.
Connu pour ses débordements et ses violences, le festival Schild und Schwert réunit les mouvances de l'extrême droite. Lorsque le tribunal administratif de Dresde a pris connaissance de la venue de ce festival dans le village, il a estimé qu'il fallait interdire la vente d'alcool lors de l'événement. Le juge a commenté que "la consommation d'alcool augmenterait sans aucun doute le risque d'affrontements violents."

La police confisque les boissons aux festivaliers

Un règlement à coup de chaussures !

La police locale a donc saisi les 4 400 litres de boisson qui auraient dû être vendu lors du festival. Craignant que les festivaliers s'abreuvent directement dans leur supérette, les habitants du village ont donc décidé de tout acheter. Ainsi, 120 caisses de bières ont été vendues aux habitants.
Ce n'est pas tout ! Les villageois ont également mené une action en déposant leurs chaussures dans les rues du centre-ville afin de rappeler que 2 262 migrants se sont noyés en mer Méditerranée au cours de l'année 2018.

Des initiatives anti néo-nazi

Des initiatives anti néo-nazi
© Nitr / 123RF
Autre article proposé par l'auteur