• Connexion
Un tsunami de glace s'est formé dans la région des Grands Lacs
Publié le 12/03/2019

EnvironnementCanada

Twitter Facebook 4492 partages

Au Canada dans la région des Grands Lacs un phénomène étrange s'est produit le week-end du 23 et 24 février. Des blocs de glace ont été propulsés hors des rives du lac Érié créant un énorme tsunami. Ces étranges formations de glace sont étudiées depuis les années 1820 et se produisent généralement au printemps. Ce n'est pas un événement rare pour les pays froids.

 

 
© Geoffrey Whiteway/123RF

La région du lac Érié, près de la frontière Canada - États-Unis, a connu un phénomène étonnant le week-end du 23 et 24 février : le tsunami de glace.

Les blocs de glace du lac sont sortis et un impressionnant mur de glace s'est formé hors des rives. Ce n'est pas la première fois que le phénomène se produit dans les pays froids au printemps.

Un tsunami de glace

Les habitants de la région du lac Érié ont été surpris lorsqu'ils ont vu un mur de glace hors des rives. Les vents violents sont à l'origine de ce tsunami étonnant. En effet depuis quelques semaines la région connaît de violentes tempêtes atteignant les 120 km/h.

La population a publié de nombreuses images des vents sur les réseaux sociaux. Sur les clichés on peut voir une immense banquise de glace encombrant les plages, les routes et les résidences en bord de lacs.

Le risque ? C'est que le mur de glace peut détruire les arbres et les lampadaires avec une hauteur atteignant les 12 mètres.

Un phénomène déjà vu

Si le phénomène semble étonnant ce n'est pas la première fois qu'il se manifeste. En effet, les pays froids le vivent à chaque printemps. Les scientifiques appellent cela les montées de glace.

En 1822 un naturaliste américain anonyme apporte son témoignage et affirme avoir vu des rochers sur un terrain plat prenant une ligne progressive le long d'un lac. C'est alors qu'en 1825 les scientifiques commencent à étudier ce phénomène intriguant.

Il est spectaculaire et se produit au début du printemps lorsque la glace commence à s'affaiblir et à se rompre. Les vents violents facilitent sa formation surtout lorsqu'ils frappent directement les plages en pente douce.

Des hauteurs impressionnantes

Les murs de glace peuvent être immenses. En Alaska en 2001 les glaces sur la côte de la mer des Tchouktches ont atteint une hauteur de près de cinq mètres. Les rochers qui les forment font en moyenne une largeur de 30 à 90 centimètres et peuvent faire jusqu'à 1,5 mètres de largeur.