• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Connexion
Un troupeau de chèvres envahit une ville galloise en confinement
Publié le 03/04/2020

AnimauxRoyaume-Uni

Twitter Facebook 289 partages

L'épidémie du coronavirus a plongé la moitié de la planète en confinement. En Europe, la plupart des villes sont désertes. À Llandudno, une station balnéaire du Pays de Galles, des chèvres sauvages ont profité de cette absence de vie humaine pour prendre la ville d'assaut.

Troupeau de chèvres au Pays de Galles

Troupeau de chèvres au Pays de Galles
© Derrick Neill / 123RF

Depuis quelques mois, le coronavirus paralyse les activités mondiales. Le confinement mis en place rend les différentes villes complètement désertes. Au Pays de Galles, à Llandudno, cette désertion a attiré la faune. Vivant à proximité d'une réserve d'animaux, les habitants de la ville sont habitués à voir une ou deux bêtes au quotidien. Cette fois, les rues ont été envahies par un troupeau entier de chèvres sauvages.

Ce sont elles qui gouvernent désormais Llandudno

Les chèvres vivent généralement dans la réserve voisine de Great Orme, mais elles cherchent parfois refuge en ville par mauvais temps. Ces maraudeuses grignotent les haies et les plates-bandes des habitants, sous le regard amusé de leurs propriétaires. Le troupeau vit normalement dans la ville depuis maintenant une semaine. " Ce sont elles qui gouvernent désormais Llandudno, et nous devons nous y faire. D'ailleurs, pour ma part, je souhaite la bienvenue à nos nouvelles Seigneuries, les chèvres ", a déclaré avec humour Andrew Stuart, un journaliste de la ville, qui a ensuite appelé les forces de l'ordre il y a quelques jours pour qu'elles viennent disperser les bêtes sauvages. Les chèvres ont l'air de bien vivre ce confinement, il sera difficile de les séparer de ce nouveau confort.