• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Connexion
Un scientifique dévoile à quoi ressemblerait la Terre si les océans disparaissaient
Publié le 04/01/2020

CultureJapon

Twitter Facebook 54 partages

En utilisant des données de la NASA, de la NOAA et d'autres instituts de recherche, James O'Donoghue, scientifique britannique, a réalisé une animation en haute définition qui dévoile à quoi ressemblerait la Terre si tous les océans de la planète disparaissaient.

 

 
© Ales Utouka/123RF

À quoi ressemblerait la ?planète bleue? si les océans disparaissaient ? C'est la question à laquelle a tenté de répondre le Dr James O'Donoghue, ancien scientifique de la NASA qui travaille désormais pour la JAXA, l'agence spatiale Japonaise. Grâce à des données issues de la NASA, de la NOAA et d'autres instituts de recherche, ce chercheur a pu réaliser une animation qui dévoile les conséquences d'un assèchement progressif des océans.

Des continents qui s'entourent de terres

La séquence est en réalité une mise à jour d'une animation réalisée par ce même chercheur en 2008. Sur celle-ci, on observe les continents terrestres s'entourer peu à peu de terres au fur et à mesure que le niveau d'eau diminue. "Trois-cinquièmes de la surface de la Terre se trouvent sous l'océan et le plancher océanique est aussi riche en détails que la surface terrestre que nous connaissons", explique le Dr James O'Donoghue.

À partir de 2 000 - 3 000 mètres de profondeur, on commence à observer les frontières entre les plateaux océaniques avant que ce ne soit au tour de ces derniers de se révéler. À 6 000 mètres, "la majeure partie de l'océan a disparu excepté les fosses océaniques profondes, la plus profonde étant la fosse des Mariannes qui descend à 10.911 mètres", détaille le scientifique britannique.

"Cette animation simule une chute du niveau de la mer qui révèle progressivement ces détails. Alors que le niveau baisse, les plateaux continentaux apparaissent immédiatement. Ils sont principalement visibles à une profondeur de 140 mètres, excepté dans les régions arctique et antarctique où les plateaux sont plus profonds", poursuit-il.

Les travaux du Dr O'Donoghue mettent ainsi en évidence l'importance de la surface océanique qui occupent plus de 70 % de la planète, soit quelque 360 millions de kilomètres carrés. Elle est aujourd'hui divisée en cinq océans et des dizaines de mers qui jouent des rôles essentiels. Ces derniers abritent notamment une grande partie de la biodiversité terrestre, régulent le climat, libèrent la majorité de l'oxygène que nous respirons et fournissent des ressources vitales à des milliards de personnes à travers le monde.