• Connexion
Un " bar à abeilles " pour protéger l'environnement
Publié le 16/04/2019

EnvironnementFrance

Twitter Facebook 14 partages

Le BeeBar est un concept novateur, imaginé par une agence d'innovation, alors que la population d'abeilles tend à décroître dangereusement. Ce kit prêt-à-planter propose aux citadins de recréer un environnement stable pour ces pollinisateurs, en l'installant dans le jardin ou sur le rebord de la fenêtre. En sauvant les abeilles, on sauve la biodiversité.

" On s'est rendu compte qu'à cause des pesticides, les abeilles fuient la campagne pour venir en ville. Mais le problème c'est que la ville est un océan de béton où il n'y a pas grand-chose à manger ". Voici le postulat dont sont partis Nicolas, Coraline, Justin et Erik. Ils ont donc créé Beebar, un kit " prêt-à-planter " pour sensibiliser les citadins en France à l'importance de ces insectes.

Une baisse significative

Terrasse, balcon ou même simple rebord de fenêtre, tout est envisageable. Le kit contient des graines mellifères bio, une jardinière souple et du terreau. Un combo parfait pour ces pollinisateurs. En effet, certaines villes proposent des lieux spécialement conçus, favorables à la biodiversité et des politiques anti-pesticides qui protègent les fleurs. Et surtout, en ville, il fait plus chaud.

Sans elles, nombre de nos aliments pourraient disparaître

Sans elles, nombre de nos aliments pourraient disparaître
© Sergey Lavrentyev

Une espèce en voie de disparition mais pourtant indispensable à l'équilibre de l'environnement. Greenpeace affirme que la reproduction de 80 % des espèces végétales est liée aux abeilles et que ces dernières participent à 75 % de la production alimentaire mondiale. Problème : en ville, la nourriture manque aux abeilles, d'où la création de Beebar.

Ce petit kit permet donc de créer une sorte d'open bar sur le balcon et de voir des abeilles butiner sur le pot de fleurs au bout de deux jours. Une belle initiative quand on sait que, rien que durant l'hiver 2017-2018, le taux de mortalité était de 30 %.