• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Easymiles
  • Connexion
En Afrique du Sud, des prothèses en résine pour sauver les rhinocéros
Publié le 06/09/2018

Bon planAfrique du Sud

Twitter Facebook 792 partages

Tandis que le braconnage fait rage et que la contrebande des cornes de rhinocéros n'a jamais été aussi féroce, des nouveaux moyens sont mis en place en Afrique du Sud afin d'aider le rhinocéros et de réduire la douleur de ces animaux amputés.

Le trafic de corne de rhinocéros est l'un des plus fructueux au monde. Considérées comme ayant des vertus aphrodisiaques et magiques, ces cornes valent aujourd'hui deux fois plus que l'or. Au marché noir, il n'est pas rare d'en trouver à 70 000 euros le kilos, laissant imaginer le pourquoi d'un tel massacre auprès des braconniers. En 2014, l'une des années les plus meurtrières, 1200 rhinocéros ont perdu la vie suite au braconnage. C'est en Afrique du Sud que les protecteurs de ces animaux ancestraux ont le plus de travail.

Rhinocéros et son petit

Rhinocéros et son petit
©byrdyak/123RF

Dans la région de Karoo, en Afrique du Sud, une réserve animale, dirigée par un français, vient en aide aux animaux orphelins et blessés. Damien Vergnaud a acheté 10 000 hectares de savane afin d'en créer un sanctuaire dédié aux espèces emblématique d'Afrique et vouées à disparaître : guépards, léopard d'Afrique et rhinocéros blancs entre autres. Afin de limiter le braconnage, il a décidé de couper lui-même les cornes des rhinocéros afin de les remplacer par des prothèses.

Un rhinocéros écorné pour sa protection

Un rhinocéros écorné pour sa protection
©cd123/123RF

Il se rend donc régulièrement, avec son hélicoptère, visiter sa réserve afin de repérer les bêtes encore munies de leur précieuse corne. Une fois endormi par une fléchette, l'animal se fait opérer rapidement (la drogue ne dure qu'une demi-heure). C'est donc à coup de tronçonneuse et de perçeuse que l'animal se voit retirer sa précieuse amie. Rassurez-vous : « Il ne sent rien. C'est comme si on vous coupait les cheveux. C'est une matière synthétique qu'on a mise au point et qui durcit en même pas quatre minute » explique Damien en parlant de sa résine spéciale qui fera ensuite office de prothèse. Malheureusement, le Français est aujourd'hui la seule personne au monde à réaliser cette opération qui permettrait pourtant de sauver de nombreux individus d'une barbarie sans nom. Il est prêt à partager sa technique avec qui le souhaite.