• Connexion
Colin O'Brady a su dompter l'Antarctique
Publié le 05/01/2019

InsoliteArgentine

Twitter Facebook 934 partages

Colin O'Brady, américain de 33 ans, a parcouru près de 1600 kilomètres en 54 jours, du 3 novembre au 26 décembre. Son défi : la traversée de l'Antarctique, du Nord au Sud. Il devient alors le premier Homme de l'histoire à réaliser ce parcours en solo et sans assistance. Louis Rudd, britannique de 49 ans, tente lui aussi l'expérience.

 

 
© Vladimir Seliverstov/123RF

C'est le 3 novembre que l'aventure commence au campement de Union glacier. L'américain Colin O'Brady se lance dans un périple de 54 jours, en Antarctique. Du Nord au Sud, il parcourt 1600 kilomètres. Son adversaire se nomme Louis Rudd, il est anglais et tente également l'aventure. Objectif final : être le premier homme à accomplir ce périple en solitaire et sans aucune aide. À chacun sa stratégie pour gagner, ils décident d'emprunter des chemins différents.

O'Brady est traqué par GPS et livre les récits de son aventure sur son site et sur les réseaux sociaux. Il y décrit les conditions extrêmes, le froid, la solitude, le vent, la peur de mourir. L'Antarctique est l'un des continents les plus froids. Il y fait entre -20 et -55 degrés. Qui l'accompagne dans ce froid glacial ? Personne. Il a seulement ses skis de fond aux pieds, sa combi de ski et sa pulka (traineau) qui transporte provisions et matériel. Il doit parcourir 1600 kilomètres, en tirant 180 kilos.

Voir cette publication sur Instagram

Day 55: STANDING ON THE SHOULDERS OF GIANTS. I slept in this morning for the first time, camped right at the final waypoint. Wow...that was the deepest and most satisfying sleep of my life. I'm going to sit tight here at the finish and wait for Lou to complete his crossing. Captain Louis Rudd is one of the most accomplished polar explorers to ever live and a distinguished member of the British Armed Forces. It has been an honor to strive for the same goal - the first to complete a solo, unsupported, unaided crossing of Antarctica. I'm looking forward to greeting him here at the finish line and congratulating him on his extraordinary accomplishment. We will step into the history books together as the only two people to have completed such a crossing. There is a lineage of explorers who have come before me that gave me great inspiration to complete my quest. The Impossible First project is simply me standing on their shoulders. Without them paving the way for what was possible, I never could have done this. It's too long of a list to name everyone, but I want to acknowledge some folks who have personally inspired me: Ernest Shackleton, Felicity Aston, Ryan Waters @ryanwatersphoto , Cecilie Skog @skogcecilie , Ben Saunders @polarben, Henry Worsely, and Børge Ousland @borgeousland. A special acknowledgement goes to Dixie Dansercoer @dixie.dansercoer who is not only a great pioneer in the polar regions and a huge inspiration, but also mentored me throughout my preparation. Hopefully my project inspires others to push the envelope even further. I'm looking forward to cheering others on as we continue to push the limits of human potential in the polar regions and beyond. #TheImpossibleFirst #BePossible

Une publication partagée par Colin O'Brady (@colinobrady) le

Le 12 décembre, l'américain ne lâche rien et passe alors par le pôle Sud.

Et pourquoi pas corser l'affaire ?

Colin O'Brady, alors qu'il réalise déjà un effort extraordinaire, souhaite rendre les choses un peu plus difficiles. Sans assistance, pas assez pour lui ! Il décide, pour Noël, de parcourir les 125 derniers kilomètres d'une seule traite. Il accomplit sa mission et franchit la ligne d'arrivée, après 32 heures sans sommeil.

Un défi relevé

Le mercredi 26 décembre, alors que l'anglais était en tête durant un temps, Colin O'Brady franchit la ligne d'arrivée, victorieux, sur la barrière de Ross, au bord de l'Océan Pacifique. Il devient alors le premier homme à relever ce défi seul et sans assistance

En 1997, le norvégien Borge Ousland avait parcouru 2840 kilomètres en 64 jours sur le même continent mais il était aidé par un parafoil (toile de parachute).

Accident vs aventure

O'Brady n'était pas enclin à réaliser cette mission. En 2008, sa vie bascule. Il est victime d'un accident en Thaïlande. Un quart de son corps fut brûlé. Le diagnostic tombe : il ne pourra certainement plus marcher. Mais surprise, il tient parfaitement bien sur ses jambes et vient d'accomplir le périple le plus redouté des aventuriers. Le goût de l'aventure a été plus fort que les blessures.

Une passion pour l'extrême

L'américain est sans cesse à la recherche de nouveaux challenges. En plus de la traversée de l'Antarctique, il aurait réalisé des défis encore plus fou, comme escalader les sommets les plus impressionnants des sept continents. L'Everest, qu'il gravit en 132 jours, fait de lui le plus rapide grimpeur des sept sommets.

Colin O'Brady est en recherche constante de situations extrêmes. Mais alors quel sera son prochain défi ?