• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Easymiles
  • Connexion
Un caïman a été capturé à Toulouse
Publié le 04/12/2019

InsoliteFrance

Twitter Facebook 608 partages

Chien perché en haut d'un toit, chat victime d'un accident ou lapin coincé dans un coin improbable de la maison : les pompiers sont très souvent amenés à venir en aide à nos animaux de compagnies. Cependant, les soldats du feu de Haute Garonne ont réalisé une intervention peu commune dans la banlieue nord de Toulouse. Ils avaient pour mission de capturer un caïman égaré !

 

 
© Davide Guidolin /123rf

L'intervention se déroule dans l'après-midi du mardi 29 octobre lors d'une rencontre assez inattendue. C'est un couple qui se promene dans le village de Castelginest qui remarque l'intrus, qu'ils confondent au premier abord avec un crocodile, dans le cours d'eau de Hers. Immédiatement, ils contactent des associations animalières, en vain, avant de faire intervenir les pompiers en dernier recours.

En attendant l'arrivée des secours, l'animal prend le temps de profiter d'une baignade, en toute liberté, en se dirigeant vers la station d'épuration de Fonbeauzard avant d'aller se cacher sous des fourrés. Sur place, les intervenants prennent en vidéo la capture. En raison du danger, les pompiers sont forcés de porter leurs tenues de feu. L'un des leurs doit utiliser une perche télescopique afin de l'atteindre. Au premier contact, la bête se montre légèrement agressive. Ils s'en approchent le plus près possible, avant de la capturer et lui attraper la gueule qu'ils scotchent par la suite. Le caïman est mis en cage avant d'être transporté à l'école vétérinaire de Toulouse.

Il fait 1 mètre de long. C'est un caïman originaire d'Amérique latine qui vit habituellement dans l'Amazonie. Ce type de caïman est appelé Schneider. La question que l'on vient à se poser est : comment un tel spécimen a t-il pu atterrir au coeur de Toulouse, à des kilomètres de son habitat naturel ? Personne ne peut expliquer les faits. Les gendarmes mènent tout de même l'enquête. La première hypothèse avancée est que l'animal ait été laissé en liberté par un particulier.