• Connexion
De Londres à New York, voyage à bord d'un avion hypersonique
Publié le 24/06/2019

TransportEtats-Unis

Twitter Facebook 27 partages

Si vous comptez partir de la capitale britannique et rejoindre la belle ville de New York city rapidement, un conseil : prenez votre mal en patience. Vous avez encore sept bonnes heures à passer dans les airs. Mais bientôt, ceci ne sera peut-être plus qu'un mauvais souvenir !

 

 
©Sergey Novikov/123RF

Hermeus, une start-up américaine basée à Atlanta a décidé de relever un incroyable défi : celui de relier les villes de Londres et New York en seulement 90 minutes, c'est à dire 1h30. De quelle façon ? En planchant sur un tout nouveau modèle d'avion hypersonique défiant ainsi les lois de la vitesse à 5 310 km/h. Capable de voyager cinq fois plus rapidement que la vitesse du son, cet appareil pourrait révolutionner la notion de temps perdu au pays des nuages.

L'idée, bien que sensationnelle, n'est pas tout à fait nouvelle. Déjà évoquée par Boeing, le projet avait rapidement été mis en quarantaine et était définitivement tombé dans les oubliettes. Les raisons : un trop grand nombre d'avions avaient effectivement échoué aux tests de vols, rendant les recherches vaines et leur commercialisation impossible.

Les ingénieurs d'Hermeus sont, quant à eux, plutôt confiants. D'après les dernières informations, il ne manque plus que quelques modifications pour que leurs bolides fonctionnent parfaitement et puissent décoller. D'ici dix ans, auront-ils remplacé les avions actuels ? L'un des fondateurs avoue que cela est possible du fait de leur autonomie stupéfiante soit 7 402 kilomètres.

Si ces avions hypersoniques ont de quoi faire rêver du fait de leurs nombreuses qualités, il n'en est rien pour la planète ni pour le porte-monnaie de ses passagers. Jugés très polluants, ces derniers brûleraient encore plus de carburant que les appareils actuels. Quant au coût d'un voyage, il est estimé à environ 3 000 dollars. A ce prix-là, il vaut peut-être mieux attendre sagement sept heures et ne pas se priver une fois arrivé à New York.