• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Easymiles
  • Connexion
Canada : un avion perd une roue dès le décollage (vidéo)
Publié le 23/01/2020 , Modifié le 27/01/2020

SociétéCanada

Twitter Facebook 157 partages

Plusieurs accidents peuvent survenir pendant, et même avant un vol en avion. Air Canada vient de subir un incident bien particulier sur un de ses avions. Quelques secondes après, l'appareil a carrément perdu une roue qui est tombée sur le tarmac. La scène a été filmée.

 

Le 4 janvier dernier, à Montréal décollait un avion à destination de Bagot ville, au Canada. Un passager a décidé de filmer le départ de l'avion à travers le hublot. Comme tout décollage l'avion a roulé à grande vitesse sur le tarmac pour s'élancer dans les airs. Mais dès que l'appareil est monté, une roue s'est enflammé et s'est détaché de l'avion. Le passager qui filmait juste un départ, a logiquement paniqué.

Une fois prévenus, les pilotes ont continué le vol pendant un certain temps, afin de consommer du carburant pour pouvoir atterrir. L'appareil s'est posé tranquillement à l'aéroport de Montréal, ce qui a surpris les passagers, mais pas les membres de l'équipage. En effet cet appareil, un Dash 8-300, est conçu pour rouler même avec une roue en moins.

Aucune victime

« Nos pilotes sont dûment formés pour faire face à de telles situations et ont réagi conformément à nos procédures d'utilisation normalisées » précise Manon Stuart, une porte-parole de Jazz Aviation. C'est ce qui explique le fait que les pilotes aient dû brûler du carburant avant de revenir à Montréal pour atterrir en toute sûreté.

« C'est un appareil qui a fait ses preuves et possède une technologie extraordinaire (...) sur un train d'atterrissage, vous avez deux roues, si vous en avez une qui lâche, celle qui reste est parfaitement capable de supporter les charges de l'atterrissage », explique un ancien enquêteur du bureau des transports canadien. Selon l'expert, c'est un principe de base du monde de l'aviation : « tout est doublé, ou triplé ».

 

 
© khunaspix/123RF

L'avion a tout de suite été placé en réparation pour analyser la cause du problème. Les 49 passagers du vol s'en sont sorti indemnes, ils ont pu prendre un autre avion quelques heures après, en direction de Bagot ville, comme prévu.

Autre article proposé par l'auteur