• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Connexion
En Turquie, des archéologues viennent de découvrir une arène de gladiateurs romains
Publié le 04/08/2019

CultureTurquie

Twitter Facebook 74 partages

Au sud de la Turquie, les archéologues ont fait une découverte spectaculaire. Après de nombreux mois de travail, une arène de gladiateurs romains a été mis au jour dans une forteresse, dans la province d'Adana.

 

 
© sondem / 123rf

En Turquie, après 14 mois de recherches, les archéologues ont finalement mis au jour un nouveau trésor. Le site d'Anazarbe qui figure sur la liste du patrimoine mondial temporaire de l'UNESCO, est au centre des attentions depuis 2013. Les chercheurs ont en effet retrouvé de nombreuses traces des périodes hellénistique, romaine, byzantine, sassanide et ottomane.

Cette semaine, c'est dans l'ancienne forte­resse d'Anazarbe, que les ruines d'une arène de gladiateur datant d'il y a plus de 2 000 ans ont été découvertes. L'arène est impressionnante. Le complexe de théâtre de forme ovale mesure 62 mètres sur 83 mètres et servait de champ de bataille aux gladiateurs de l'ancienne ville d'Anavarza. Un trône en pierre y a été retrouvé. Selon les experts cela indique que certains des spectateurs étaient des nobles et assistaient aux combats dans des zones séparées.

Les archéologues continuent leurs recherches avec l'espoir de découvrir encore plus de trésors de l'histoire. " Nous analysons actuellement comment l'amphithéâtre a été planifié et conçu, comment se déroulaient les combats de gladiateurs, quels animaux étaient utilisés dans l'arène, et quel type de nécropole s'y trouvait, ce qui permettra de mieux comprendre l'histoire de cette période ", a déclaré Fatih Gülsen, l'archéologue en charge du projet.

La ville d'Anavarza abritait la plus grande colonie d'Anatolie (Asie mineure). Son histoire remonte jusqu'en 2100 av. J.-C. Évoluant progressivement jusqu'à devenir une ville de premier plan, elle atteint le sommet de sa notoriété en l'an 408 en devenant la capitale de la Cilicie. Étendue sur plus de 4 000 hectares, elle accueillit de nombreux peuples et civilisations comme les Arméniens, les Seldjoukides, le Beylicat et les Ottomans dont elle porte toujours les traces. On y trouve notamment la plus grande route de l'ère antique et un arc de triomphe à trois arches.