• Connexion
Agadir : un hôtel club totalement durable et exemplaire
Publié le 12/11/2018 211 partages

EnvironnementMaroc

Twitter Facebook 211 partages

"Hôtel-club" peut-il rimer avec préservation de l'environnement ? Aujourd'hui, le développement durable n'est plus un moyen pour faire de la bonne publicité, c'est plutôt une réalité et un art de vivre. Une réalité dont certains groupes hôteliers ont pris conscience, comme c'est le cas pour le groupe allemand TUI. Son engagement est signe que l'industrie est prête à améliorer l'impact environnemental, et constitue aussi un levier pour tisser des liens avec les locaux et développer le tourisme solidaire. C'est le cas pour le Robinson d'Agadir,considéré comme étant le plus grand dans sa gamme en Afrique, il est le parfait exemple du projet durable du groupe TUI. Pour en être sûr, nous nous sommes rendus directement sur place.

Le Robinson Club d'Agadir

Le Robinson Club d'Agadir
© Octavie Pareeag

Sur tous les fronts, le groupe TUI est actuellement n°1 mondial du tourisme et leader sur le marché français. Installé sur tous les continents, le groupe est conscient des effets de son activité touristique sur les populations locales et l'environnement du pays. C'est dans l'optique d'apporter un impact bénéfique qu'il a créé en 2011 la "TUI Care Foundation".

En quoi consiste cette fondation ?

Cette fondation a pour mission principale de renforcer l'impact positif du secteur touristique sur la vie quotidienne des habitants, là où le groupe TUI s'y installe. Manger sainement, gestion de l'eau, traitement des déchets, sensibilisation collective et ateliers avec les clients, utilisation d'une énergie propre... la fondation s'appuie sur ces piliers pour agir durablement sur son activité. Agissant activement sur le terrain, elle est notamment très présente au Maroc.

La fondation s'applique au mieux sur plusieurs domaines : éducation, formation, protection de l'environnement, sensibilisation. Au total, elle pilote une trentaine de projets dans 25 destinations. Mais, c'est au Maroc, plus précisément à Marrakech et Agadir, que la fondation développe et approfondit son concept durable. Elle soutient notamment des organismes locaux. Conscient que les vacanciers sont aujourd'hui sensibilisés par ce type de projets et de comportement environnemental, TUI tient à les tenir informer et à les impliquer dans leurs actions. Afin de nous rendre compte de ce projet, nous nous sommes rendus à Agadir, où la pénurie d'eau est un réel fléau, pour découvrir ce travail durable.

Le Robinson d'Agadir, un hôtel-club exemplaire

Le Robinson d'Agadir, un hôtel-club exemplaire
© Octavie Pareeag

À Agadir, un hôtel club exemplaire en matière de développement durable se distingue de ses voisins. Le Robinson Club Agadir s'installe sur dix-sept hectares et offre une architecture et un design marocain contemporain. Son principe ? Il propose la formule tout inclus et offre un service haut de gamme. Au délà de ce schéma habituel chez les clubs, ce Robinson applique les règles du TUI Care Foundation. Ainsi, au restaurant, les produits utilisés proviennent pour la majorité du potager bio (légumes, herbes et épices essentiellement). Le club lutte également contre le gaspillage en mettant en place un système de restructuration des aliments. Ainsi, certains produits que l'on retrouve au buffet et qui sont récupérables, sont réutilisés au snack ou dans d'autres plats (soupe, salade).

Au niveau de l'eau, c'est le système du goutte à goutte qui est en place afin de récupérer un maximum l'eau afin d'irriguer les 70% d'espaces verts et les cinq golfs. Une pompe traite aussi l'eau de mer et les eaux usées sont recyclées.
Sur les toits, plusieurs panneaux solaires sont installés et offrent une autonomie de 75% au niveau de l'énergie utilisée.
Mettre en place ces équipements ne suffisent pas, il faut également faire agir et responsabiliser les clients. Le client peut participer à la cueillette des légumes et fruits dans le potager, peut aussi faire une visite des coulisses de ces installations (un programme qui rencontre un vif succès), mais aussi participer au nettoyage du club, notamment les déchets à la plage.
Le club interdit en outre l'utilisation de la paille, demande à être vigilant sur le changement des serviettes et dipose aussi deux lagunes pour l'assainissement des eaux usées.