• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Connexion
Sept villes écolos à visiter en mode green !
Publié le 29/01/2020

EcotourismeCanada

Twitter Facebook 27 partages

Quel est le rapport entre San Francisco, Reykjavik, Vancouver, Ljubljana, Hoi An, Copenhague et Flagstaff ? Ces sept villes s'inscrivent dans un tourisme durable et écologique, chacune à leur manière, à privilégier donc pour voyager responsable dans des lieux qui prennent des initiatives pour préserver l'environnement !

  • Twitter
  • Facebook
  • Le Golden Gate à San Francisco
    Le Golden Gate à San Francisco
  • Reykjavik, la capitale de l'Islande
    Reykjavik, la capitale de l'Islande
  • Vancouver en Colombie Britannique, province du Canada
    Vancouver en Colombie Britannique, province du Canada
  • Ljubljana, capitale verte européenne
    Ljubljana, capitale verte européenne
  • Lanternes colorées à Hoi An au Vietnam
    Lanternes colorées à Hoi An au Vietnam
1

Il n'y a pas que les compagnies aériennes, les hôteliers et les tour opérateurs qui prennent des initiatives pour lutter contre le réchauffement de la planète, les villes aussi ! Un peu partout dans le monde, les municipalités multiplient les gestes écolos, certaines depuis des décennies, comme Ljubljana, d'autres s'y mettent tout juste comme San Francisco, mais mieux vaut tard que jamais ! Recyclage des déchets à San Francisco, énergie renouvelable verte grâce à ses ressources naturelles à Reykjavik, transports en commun électriques et vélos en libre service à Vancouver, végétalisation de l'espace urbain à Ljubljana, bannissement de produits plastiques à usage unique à Hoi An au Vietnam, limitation de l'éclairage public à Flagstaff et volonté de devenir la première ville au monde neutre en carbone pour Copenhague, voici quelques exemples, parmi tant d'autres, de villes qui s'investissent pour la sauvegarde de notre planète.

2020 semble être une année charnière pour l'écologie et le tourisme. C'est cette année qu'Air France s'engage à compenser 100% de son CO2 sur l'ensemble de son réseau, que le voyagiste Salaün ambitionne d'afficher une empreinte carbone neutre, ou encore que de nombreux croisiéristes se mettent au Gaz Naturel Liquéfié (GNL), la plus propre des énergies fossiles, pour faire avancer leurs paquebots ! C'est aussi en 2020 que San Francisco va devenir la première ville à ne plus produire de déchets, s'engageant à recycler 100% de ses déchets ! Des mesures sont prises pour empêcher l'utilisation de déchets non recyclables. Gare à ceux qui se trompent de poubelles, ils devront payer une amende ! Les habitants apprennent vite que la bleue, c'est pour le recyclage, la verte pour le compost et la noire pour l'intraitable. Ne l'oubliez pas non plus, entre deux visites au mythique Golden Gate Bridge, à la prison d'Alcatraz, dans le quartier de Chinatown, à Lombard Street, en cable car ou encore au port de Fisherman's Wharf !

Reykjavik fonctionne 100% à l'énergie verte ! Il faut dire que la capitale islandaise est bien aidée par la géologie de l'Islande, entre geysers, glaciers et volcans, permettant de développer une énergie renouvelable verte à partir de ses ressources naturelles, et ce, sans se ruiner ! Les transports en commun roulent à hydrogène, un carburant peu polluant. Avec 410 m² d'espaces verts par habitant, Reykjavik n'a pas d'équivalent dans le monde. Parcs et jardins botaniques y sont légion. La neutralité carbone est espérée pour 2040, ce qui n'est pas très ambitieux, comme notre secrétaire d'Etat Brune Poirson qui souhaite interdire la plastique jetable en 2040, et pourquoi pas 3050 ? L'Humanité sera-t-elle toujours là en 2040 ? En attendant, venez donc visiter la capitale islandaise, et notamment l'Harpa, une salle de concert à l'architecture impressionnante, et l'Aurora Museum, un musée sur les aurores boréales. Vous pourrez aussi grimper au sommet de l'Eglise Hallgrimskirkja, admirer la sculpture Solfar qui représente un bateau de vikings, admirer une vue à 360° sur la ville depuis le Perlan, sommet du réservoir géothermique futuriste constituée d'un dôme de verre, sans oublier bien sûr de barboter dans les eaux laiteuses turquoise à 38°C du Blue Lagoon.

Prétendante au titre de ville la plus verte du monde, Vancouver a développé des transports collectifs verts : bus électriques, vélos en libre-service, 275 kilomètres de pistes cyclables, 200 bornes électriques installées pour les voitures... La plus grande ville de Colombie Britannique, province à l'extrême ouest du Canada, sur la côte Pacifique, abrite de nombreux jardins et forêts urbaines. La municipalité a décidé de réduire l'importation d'aliments par bateaux ou camions, privilégiant une production locale. Cernée de montagnes et d'une nature parfaitement préservée propice à la randonnée, la ville abrite carrément une forêt en son cœur, le gigantesque Parc Stanley et ses 400 hectares et 200 km d'allées ! Il s'agit d'une véritable petite réserve naturelle. Alors n'attendez plus, faites comme le couple royal britannique, le prince Harry et son épouse Meghan, qui viennent de passer six semaines à Vancouver pour les fêtes !

Elue capitale verte européenne en 2016 grâce à sa politique de gestion des déchets, Ljubljana souhaite diminuer à 60 kg par an et par habitant la quantité de déchets résiduels d'ici 2025. La capitale slovène mise également sur la fin des véhicules alimentés par des carburants fossiles. Dès cette année 2020, 1 400 bornes seront installées pour développer l'utilisation des voitures électriques. La ville est aussi réputée pour la végétalisation de son espace urbain. La capitale la plus verte d'Europe est aussi l'une des moins connues, peu aidée il est vrai par son nom imprononçable ! Cumulant honneurs et récompenses dans le domaine écologique, la plus petite capitale européenne bénéficie d'un patrimoine naturel préservé. Ses habitants et les touristes ont à leur disposition 542 m² d'espaces verts, tandis que le centre historique est piétonnier depuis 2008. On circule en voiturettes électriques, à pied, à vélo ou à bord d'un petit train respectueux de l'environnement qui dessert les principales attractions touristiques. On est à mille lieux des grandes métropoles européennes, et la nature est aux portes de cette capitale de poche qui s'inscrit dans un cadre verdoyant et durable. L'architecte Joze Plecnik qui a conçu les plans de la ville dans les années 1920 avait déjà anticipé l'idée de durabilité et de mobilité des comportements urbains contemporains !

Au Vietnam, les habitants de l'ancienne ville de Hoi An, classée au patrimoine mondial de l'UNESCO, sont encouragés à trier leurs déchets et à réduire leur consommation de plastique à usage unique. Dès leur plus jeune âge, ils sont éduqués et sensibilisés sur les problématiques environnementales. Dès la fin de cette année 2020, le tri des déchets sera une obligation pour tous, ménages comme entreprises. Quant au plastique à usage unique, il ne pourra plus être vendu d'ici la fin de l'année 2021. Ici pas de pollution lumineuse et de néons publicitaires aveuglants comme dans la plupart des métropoles asiatiques : la ville est éclairée de milliers de lampions la nuit venue, magique ! Durant la journée, on arpentera les ruelles de la vieille ville pour découvrir les maisons antiques, les pagodes et les vieux temples chinois, ainsi qu'un étonnant pont couvert japonais, qui date de 1593.

Copenhague ambitionne de devenir la première ville neutre en carbone au monde d'ici 2025. La capitale danoise a de sérieux atoûts : des centaines de kilomètres de pistes cyclables, des milliers de vélos en libre-service, un parc éolien... Et pour être sûr d'arriver à ce résultat, la ville a engagé des travaux de rénovations de l'éclairage et de chauffage urbain. Une destination des plus écologiques donc, pour profiter sans culpabiliser des richesses touristiques de Copenhague : la fameuse Petite Sirène bien sûr, mais aussi les Jardins de Tivoli, deuxième plus ancien parc d'attraction du monde, le Château de Rosenborg, le quartier festif de Nyhavn, et le Ny Carlsberg Glypotek, qui rassemble l'une des plus belles collections de Gauguin et de Rodin, un musée dont vous complèterez la visite avec une dégustation de bière !

Flagstaff, et non pas flygskam, le mot suédois qui veut dire la honte de prendre l'avion, est une ville du nord de l'État de l'Arizona, sur le plateau du Colorado. Elle est réputée pour son combat contre la pollution lumineuse. Une prise de consciense salutaire qui ne date pas de 2020, puisque l'éclairage publique y est limité depuis 1958 ! Quand on sait que plus du tiers de l'Humanité ne voit plus les étoiles de la Voie Lactée à cause de la pollution lumineuse omniprésente dans les villes, voila une initiative qui devrait être suivie partout dans le monde ! Flagstaff s'affirme en tout cas comme la première " international Dark Sky City ", offrant à ses habitants la nuit venue un ciel noir et dégagé, vierge de toute lumière, se prêtant ainsi à l'observation des étoiles. Avis à tous les amateurs d'astronomie frustrés par la disparition de nos nuits étoilées d'antan ! A proximité, on ne manquera pas la visite de l'observatoire Lowell, où la planète Pluton a été découverte en 1930. La ville est aussi un excellent point de départ pour se rendre au Grand canyon ou dans les réserves indiennes ! De même, le fameux Meteor Crater, l'un des plus grands cratères météoriques du monde, n'est qu'à 60 km.