• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Easymiles
  • Connexion
Thaïlande : le plastique à usage unique est désormais interdit
Publié le 18/01/2020

EcotourismeThaïlande

Twitter Facebook 276 partages

Depuis le 1er janvier 2020, une nouvelle loi, interdisant l'utilisation des sacs en plastique, est entrée en vigueur dans le supermarchés en Thaïlande. Face à ce changement de mode de vie, les commerçants ont trouvé plusieurs solutions dont certaines sont parfois déroutantes pour transporter les commissions.

 

 
© Arun Roisri / 123RF

Toutes les solutions sont bonnes à prendre en Thaïlande, depuis que la loi interdisant l'utilisation de sacs plastiques est entrée en vigueur, dans les principales enseignes. Cette mesure fait partie d'un plan destiné à éradiquer à l'avenir les déchets qui polluent actuellement les eaux du pays. Depuis plusieurs mois, des campagnes de sensibilisations et de préventions ont été lancées dans le pays, montrant les effets néfastes sur la faune (par exemple : la mort d'un bébé dugong étouffé après l'ingestion de plastique. L'objectif final est de supprimer totalement l'utilisation des sacs plastiques dans tout le pays en 2021.

Seulement, le changement est plutôt brutal pour la population, qui doit désormais trouver des alternatives en urgence. Ainsi, on retrouve sur facebook plusieurs photos mettant en scène les techniques des Thaïlandais pour contrer cette interdiction.

Faire ses courses en brouette

Seaux, pots, valises, paniers...

Les Thaïlandais ont de l'imagination ! Sur les photographies, on peut voir des consommateurs se promener avec une énorme brouette, des pots en métal, des paniers géants en rosier, des sceaux ou bien une valise. Contrairement à la France, où les sacs en papier se sont imposés, la suppression du plastique dans ces magasins n'a pas encore trouvé à une solution plus écologique.