Publié le 23/06/2020

#Environnement #Thaïlande

Les déchets plastiques explosent en Thaïlande après la pandémie

Si le confinement lié au coronavirus a été bénéfique dans certains pays du monde, avec une diminution de la pollution ou le retour de la faune sauvage, ce n'est pas le cas de la Thaïlande. Dans les zones urbaines du pays, les déchets en plastique ont doublé de volume entre janvier et mars. Si la Thaïlande est déjà l'un des plus grands pollueurs des océans au monde, la pandémie et le confinement ont aggravé la situation.

Le paradis thaïlandais souillé par le plastique ?

Région de Phi Phi Lee de Losama Bay. - © Balate Cristian Mircea /123rf

Les déchets plastiques : le combat de la Thaïlande

La Thaïlande est l'un des plus gros pollueurs des océans avec la Chine, l'Indonésie, les Philippines et le Vietnam. Ils rejettent à eux seuls près de quatre millions de tonnes de plastique par an, et sont à l'origine de 80 % des déchets qui se retrouvent dans la mer. En Thaïlande, un habitant utilise en moyenne huit sacs en plastique par jour, ce qui porte la production de déchets plastique du pays à 1,03 million de tonnes par an. Cette importante pollution des océans représente un réel danger pour la faune sous-marine. En 2018, une baleine est décédée après avoir ingurgité plus de 80 sacs plastiques. L'année dernière, la mort d'un dugong a fait polémique sur les réseaux sociaux. L'animal était en effet une star d'Instagram et son décès lié à la pollution de plastique dans les océans avait alerté les internautes sur la situation catastrophique au pays du Sourire.

La situation empire avec le Covid et le confinement

À Bangkok, les canaux débordent d'emballages, de bouteilles et de récipients en tous genres, au point de rendre la navigation des bateaux difficile. Dans les zones urbaines du pays, la pollution liée au plastique a doublé de volume, et les détritus amassés menacent de boucher des égouts de la capitale. Si la Thaïlande est déjà le sixième plus gros pollueur des océans, c'est le confinement, et plus précisément l'essor des livraisons de repas à domicile, qui a engrangé cette explosion de déchets. Déjà très développée dans le pays, la pratique a augmenté considérablement suite à la fermeture des restaurants.

Les mesures gouvernementales pour réduire les déchets

La Thaïlande s'est engagée à suivre un programme interdisant l'utilisation de sacs plastiques, de récipients de nourriture ainsi que des pailles et gobelets en plastique d'ici à 2022. En début d'année, le gouvernement a ainsi interdit les sacs plastique à usage unique dans le pays, qui en consomme douze fois plus que l'Union européenne. De plus, le pays a mis en place d'une feuille de route visant à atteindre 100 % de plastique recyclable d'ici 2027 et ainsi réduire de 50 % les déchets marins. Malheureusement, c'était sans compter la crise sanitaire mondiale qui a provoqué un retour fulgurant du plastique. D'après l'institut thaïlandais de l'environnement, les déchets devraient même augmenter de 30 % cette année dans le pays. La plupart des déchets qui ont été produits pendant le confinement sont mélangés à la végétation et seront impossibles à recycler, et finiront ainsi dans les rivières et océans.

Autres articles proposés par l'auteur