• Connexion
Tchernobyl, la dernière destination à la mode pour les vacances
Publié le 24/06/2019

InsoliteUkraine

Twitter Facebook 184 partages

La série Chernobyl qui revient sur la catastrophe nucléaire qui a touché la ville et produite par la chaîne HBO est diffusée depuis un peu plus d'un mois. Depuis, le tourisme morbide a fortement augmenté dans la région ukrainienne. Retour sur un phénomène télévisuel qui relance l'économie touristique d'un lieu pourtant laissé à l'abandon depuis des dizaines d'années.

Ils photographient les monuments, se prennent en selfie, postent leurs images sur les réseaux sociaux. On pourrait se croire à Disneyland, mais il n'en est rien. Nous sommes en Ukraine, plus précisément à Tchernobyl, lieu connu pour sa triste catastrophe nucléaire qui causa la mort de plusieurs personnes.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Chernobyl Tours with RTeam (@chernobylzone) le

Ils arrivent par bus entier et suivent un guide, tout comme un groupe de touristes lambda. Seule différence, tous sont affublés d'une combinaison et d'un détecteur de radioactivité. Cette panoplie, censée être obligatoire, est le "must have" des vacances depuis un peu plus d'un mois, quand la mini-série Chernobyl a été diffusée sur nos écrans.

Chernobyl, un phénomène télévisuel

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Letterbox (@letterboxyt) le

Tout commence quand cette mini-série, produite par HBO, est diffusée. Écrite par Craig Mazin et réalisée par Johan Renck, elle retrace l'histoire de l'une des pires catastrophes causée par l'homme, un accident nucléaire survenu en avril 1986. De niveau 7, il est le plus important connu à ce jour qui a coûté la vie à de nombreux civils.

Suite à l'augmentation incontrôlée de la puissance du réacteur numéro 4, le cœur de la centrale est entré en fusion, entrainant une explosion et la libération d'importantes quantités d'éléments radioactifs dans l'atmosphère.

Cet accident a provoqué une contamination de l'environnement, de nombreux décès et maladies survenus plus ou moins longtemps après l'exposition aux radiations. Comme il est difficile de trouver une relation fiable et avérée entre les radiations et certaines maladies, on estime entre 200 et un million les décès liés à la catastrophe.

Les touristes envahissent Tchernobyl

Les touristes envahissent Tchernobyl
© www.figurniy.com/123RF

Après la diffusion de la série, les téléspectateurs se sont rués sur leur passeport pour réserver un vol vers l'Ukraine et découvrir ce site tristement célèbre. Une agence locale a enregistré une hausse des réservations de 40 % depuis le passage de la série sur nos écrans. Mais est-ce sans risque pour l'être humain ?

Ce que veulent voir les touristes, c'est le réacteur numéro 4, l'épicentre de la catastrophe nucléaire. Depuis 2016, il est recouvert par un dôme de béton et de métal afin " d'étouffer " les radiations. Mais les ruines du réacteur 4 resteront radioactives pendant les millénaires à venir. Pour l'heure, il est impossible de s'en approcher, mais on peut le voir à des kilomètres à la ronde.

 

 
© Sergey Kamshylin/123rf

La visite se poursuit vers Pripiat, ville fantôme à 3 km de Tchernobyl. Le 27 avril 1986, soit une journée (de trop) après la catastrophe, tous les habitants ont été évacués, laissant derrière eux maisons, souvenirs et mobilier. Gravement touchée par les radiations, la ville de Pripiat ne reverra pas ses habitants. C'est seulement depuis 2011 que l'on peut se rendre sur place par petit groupe et avec un guide.

 

 
/123rf© Tobias Schenk

Depuis, les photos de touristes déferlent sur les réseaux sociaux. Et comme tout phénomène de mode, pour se faire remarquer, il faut faire preuve d'imagination et créer le buzz. En témoigne la photo d'une femme dénudée sur le site, malgré la dangerosité de se promener sans protection.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Stuggling Influencer (@struggling_influencer) le

Comble de l'histoire, ce ne sont plus seulement les radiations qui endommagent le site de Pripiat, les déchets laissés par les touristes et autres visiteurs commencent à s'amasser. Si bien que les guides touristiques se portent volontaires pour nettoyer quotidiennement les lieux.