Publié le 05/05/2019

#Environnement #Tanzanie

La Tanzanie interdit l'usage des sacs en plastique

La guerre contre le plastique est lancée. Depuis de nombreux mois, voire quelques années, les pays du monde entier annonce la diminution de l'usage du plastique dans notre quotidien, jusqu'à l'interdiction totale. On compte une cinquantaine de pays qui, aujourd'hui, ont totalement banni le sac en plastique. La Tanzanie se rajoute donc à cette liste.

À l'ère où le plastique nous envahit, de nombreux pays ont décidé d'inverser la prolifération de cette matière extrêmement polluante, en interdisant l'usage de ce dernier. Selon WWF, " Plus de 310 millions de tonnes de déchets plastiques ont été générées en 2016, dont un tiers s'est retrouvé dans la nature. " La situation est donc alarmante et il est temps d'y remédier.

 

© maciejbledowski/123RF

La Tanzanie l'a bien compris, puisqu'à compter du 1er juin 2019, la production, la vente et l'importation de sacs en plastique à usage unique ne seront plus autorisés sur le sol tanzanien.

Le Premier ministre du pays, Kassim Majaliwa, annonce : " Le 31 mai sera le dernier jour où l'on pourra utiliser un sac en plastique dans notre pays ".

C'est une excellente nouvelle pour la planète, car ce pays d'Afrique de l'Est ne possède pas de système de gestion des déchets formel. Cette interdiction permettra une diminution conséquente de la pollution plastique.

Quels sont les pays qui ont banni le plastique ?

Si la Tanzanie se lance dans la course contre le plastique en 2019, ce n'est pas le premier pays d'Afrique à prendre le problème à bras-le-corps. En 2004, le Rwanda a lancé le mouvement, suivit du Kenya et du Sud-Soudan en 2017, puis du Burundi en 2018.

À plus grande échelle, on compte environ une soixantaine de pays aux quatre coins du globe qui ont banni entièrement les sacs en plastique. La France, l'Italie, l'Afrique du Sud et la Chine en font partie. Il ne reste plus qu'aux autres pays de suivre le mouvement. En Inde par exemple, le Premier ministre indien, Narendra Modi, s'est engagé en 2018 à interdire le plastique à usage unique à l'horizon 2022.

Autres articles proposés par l'auteur