• Connexion
Pour lutter contre la déforestation, le Sri Lanka interdit les tronçonneuses
Publié le 20/06/2019 720 partages

EnvironnementSri Lanka

Twitter Facebook 720 partages

La semaine dernière, Maithripala Sirisena, président du Sri Lanka, a annoncé l'interdiction de toutes les tronçonneuses dans son pays et sa volonté de fermer les scieries dans les années à venir. La mesure, entrée en vigueur cette semaine, a pour objectif de lutter contre la déforestation.

 

 
© Volodymyr Goinyk / 123rf

Depuis quelques jours, les tronçonneuses sont prohibées au Sri Lanka. "J'ai donné pour instructions à l'administration d'interdire les importations de tronçonneuses ", a déclaré le président lors d'une conférence sur l'environnement.

Le gouvernement Sri-lankais, en luttant contre les coupes illégales de bois, souhaite protéger ses forêts et les laisser regagner du terrain. Grâce à cette mesure, il espère pouvoir augmenter la couverture forestière en la faisant passer de 28% aujourd'hui à 31 % dans dix ans.

Il y a quelques mois, Maithripala Sirisena, président et ministre de l'Environnement, a ordonné l'enregistrement de toutes les tronçonneuses existantes dans son pays ainsi que leurs utilisateurs. En trois semaines, ce sont plus de 82 000 qui avaient été recensées.

Le gouvernement a aussi appelé les travailleurs concernés, menuisiers et bûcherons, à se trouver un autre emploi dans les cinq prochaines années, date à laquelle les scieries du pays auront toutes été fermées.

Au Sri Lanka, la déforestation est une catastrophe environnementale. Depuis 1990, la forêt perd environ 24 500 hectares chaque année. Un total de 20,9 % de son couvert forestier. Cette destruction massive des forêts s'explique par l'activité la plus importante du pays, la production de thé, qui nécessite de nombreux terrains de plus en plus importants. Cette déforestation a de graves conséquences sur l'environnement telles que des inondations, des glissements de terrain et la disparition de la biodiversité.