• Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Camping
    • Plus
      • Guide
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Circuit
      • Voitures
      • Easy-EcoComparateur

Publié le 04/06/2018 (Modifié le 13/06/2018)

#Culture #Espagne

City break : Séville, la perle de l'Andalousie

Lumineuse, gourmande, dansante, Séville réchauffe les corps et les esprits. Séville tape des pieds, sensuelle, au rythme des musiques andalouses. Vous embarquez dans un fougueux flamenco dans les rues ombragées de la ville. Le temps d'une danse, ou d'un city break, Séville se dérobe sous vos pas et dévoile ses plus beaux atouts. Après tout, ce n'est pas pour rien que la capitale andalouse est la ville la plus visitée d'Espagne ! Voici un petit aperçu de ce qui vous attend lors d'un voyage dans la ville surnommée " la perle de l'Andalousie " :

La cathédrale Notre-Dame du Siège de Séville

La cathédrale Notre-Dame du Siège de Séville © Antonio Ciero Reina/123RF

La cathédrale de Séville se veut être l'emblème de la ville. C'est aussi la plus grande cathédrale gothique au monde ! Pas étonnant qu'elle soit inscrite sur la liste du Patrimoine Mondial de l'Humanité par l'UNESCO. Et vous n'avez encore rien vu, l'extérieur n'est qu'un avant-goût de ce que cache l'édifice. Une fois passée la puerta de los palos (le portail méridional néogothique), les voutes qui s'entrecroisent à 56 mètres au-dessus du sol et la décoration opulente, ne laisseront pas les visiteurs indifférents. La cathédrale Notre-Dame du Siège semble clamer haut et fort la victoire du christianisme dans la région. Construit en 1402, la cathédrale fut érigée à l'emplacement de la Grande Mosquée. En son sein, nous pouvons y observer le monument funéraire de Christophe Colomb, dans lequel se trouveraient ses ossements.

La Giralda

La Giralda © Tono Balaguer/123RF

Séville est une ville empreinte de plusieurs religions. La Giralada en est un parfait exemple puisque cet ancien minaret de la Grande Mosquée est devenu le clocher de la cathédrale Notre-Dame du Siège. C'est l'un des monuments les plus importants de l'architecture hispano-musulmane et la figure symbolique de Séville. Aucun autre monument n'arrive à sa hauteur. Et ce n'est pas qu'une façon de parler puisqu'une règle d'urbanisme interdit la construction des bâtiments s'ils égalent ou dépassent sa hauteur, soit 96 mètres. Vous l'aurez deviné, pour bénéficier d'un panorama à couper le souffle, à 360° sur Séville, c'est le spot idéal. On y accède depuis la cathédrale. L'ascension est relativement facile puisqu'il n'y a pas d'escalier. En effet, la pente est douce et très peu inclinée, car par le passé, la montée devait pouvoir se faire à cheval.

L'Alcazar de Séville

L'Alcazar de Séville © Tatiana Popova /123rf

Non loin de la cathédrale de Séville, se trouve l'Alcazar. L'envoûtante forteresse andalouse est inscrite elle aussi au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1987. Ce palais est considéré comme l'un des plus beaux d'Espagne. C'est aussi le plus ancien palais encore utilisé en Europe. Fontaines, jets d'eau, bassins, sculptures, et arbres en fleurs apportent un charme extraordinaire aux jardins. Différents styles architecturaux composent cette citadelle ; du style islamique des premiers habitants au style mudéjar de la conquête castillane, en passant par les styles renaissance et baroque, ajoutés durant les rénovations... Plus qu'une simple visite, découvrir ce palais revient à faire un voyage dans le temps.

Les orangers de Séville

Les orangers de Séville ©Boris Breytman/123rf

On ne peut pas parler de Séville sans mentionner ses orangers. Ils font partie intégrante de la culture andalouse. Cet agrume gorgé de soleil, permet justement de s'en cacher. De nombreuses places de la villes sont décorées d'orangers, permettant aux habitants ou encore aux touristes de faire une pause bien méritée à l'ombre. Il est cependant déconseillé de goûter aux fruits de ses arbres. En effet, cette variété d'arbre, connue sous le nom de bigaradier, donne des oranges très amères. Ceux qui se laisseront tenter, risquent de le regretter.

La place d'Espagne à Séville

La place d'Espagne à Séville © Paolo Gallo Modena/123rf

La place d'Espagne est certainement la plus belle place de la capitale andalouse, voire d'Espagne ! Construite à l'occasion de l'Exposition ibéro-américaine de 1929, ce vaste demi-cercle de 200 mètres de diamètre est bordé d'un impressionnant palais de briques et de céramique. Ses carreaux de faïence bleue, les azulejos, racontent l'histoire des provinces d'Espagne. Quatre ponts majestueux en céramiques enjambant un canal complètent cette merveilleuse place.

Les arènes de la Real Maestranza de Caballería de Séville

Les arènes de la Real Maestranza de Caballería de Séville © Tono Balaguer/123RF

Si en France les corridas divisent les foules, en Espagne, cette pratique est toujours très ancrée dans la tradition populaire. Il semblerait d'ailleurs que les corridas les plus spectaculaires aient lieu dans les arènes de la Real Maestranza de Caballería de Séville. Ces arènes figurent parmi les plus anciennes (construites en 1761) et les plus prestigieuses d'Espagne. Depuis 1984, elles sont classées patrimoine histoire. Que vous soyez intéressés ou non par ces courses, vous ne pourrez rester de marbre devant l'architecture des arènes. Avec une forme légèrement ovale, on remarque avant tout les 116 magnifiques balcons qui surplombent la piste. La saison des corridas commence avec la féria d'avril et se termine vers la fin du mois de septembre. Elles se déroulent généralement le dimanche et les jours fériés en fin d'après-midi.

La Torre del Oro

La Torre del Oro © Leonid Andronov /123rf

Avec la Giralda, la cathédrale et l'Alcazar, la Torre del Oro est l'un des monuments emblématiques de Séville . Nichée sur les bords du fleuve du Guadalquivir, cette imposante tour médiévale du XIIIème siècle abritait l'or ramené du Nouveau Monde par les conquistadores à partir du XVème siècle. Sa position géographique privilégiée rendit la tour très enviée des conquérants. En effet, le Guadalquivir est un véritable trait d'union entre la ville et L'Atlantique. Aujourd'hui, la tour abrite le musée de la marine. Pour s'y rendre, la promenade est agréable puisque le paseo de Cristobal Colón longe le fleuve et offre une belle vue à ceux qui l'empruntent. C'est aussi l'occasion de profiter d'une croisière sur le Guadalquivir pour ceux qui ont le pied marin.

Le Metropol Parasol

Le Metropol Parasol © Lucas Viani/123rf

Inauguré en avril 2011 sur la plaza de la Encarnacion, le Metropol Parasol est une surprenante structure de bois de 150 mètres sur 75 mètres, d'une hauteur de 28 mètres, soutenue par six piliers. Il est possible d'accéder au sommet de ce monument et de profiter de plusieurs magnifiques points de vue sur Séville. Cette construction en forme de champignon (les Sévillans la surnomme Setas de la Encarnación : Champignons de la place de la Encarnación) est l'œuvre de l'architecte berlinois Jürgen Mayer-Hermann. C'est d'ailleurs la plus grande structure en bois du monde.

Le flamenco

Le flamenco © mandygodbehear/123RF

Plus qu'une danse, le flamenco est un art de vivre, je dirais même une manière de s'exprimer. Le flamenco n'existerait pas sans Séville et Séville ne serait pas la même sans le flamenco ! En effet, la capitale andalouse est le berceau de cette danse endiablée et sensuelle. C'est donc le meilleur endroit pour assister à une prestation de haute voltige ! Dans Triana, le quartier gitan de la ville, vous trouverez de nombreux établissements où les pieds tapent le sol, où les poignets se cassent dans les airs, et où les robes virevoltent sur la scène.

La gastronomie andalouse

La gastronomie andalouse © mythja/123RF

On ne le répètera jamais assez, mais la découverte d'une culture se fait aussi dans l'assiette. Et au vu des spécialités culinaires andalouses, autant vous dire que la culture de cette région est incroyablement riche. À Séville comme dans toute l'Espagne, les tapas représentent la grande tradition gastronomique. Elles auraient d'ailleurs été inventées à Séville ! Au comptoir d'un authentique bar aux murs couverts d'azulejos et de jambons suspendus, à la terrasse d'un café, à la table d'un restaurant, vous dégustez de petites portions des plats les plus divers

« Quien no vió Sevilla no vió maravilla » (Qui n'a pas vu Séville, n'a pas vu de merveilles). Tout est dit dans cet adage espagnol ! Et il ne semble pas nous mentir.

Il n'existe pas une seule version de l'Histoire de Séville, mais bien plusieurs. Pour se construire, la ville s'est nourrie des cultures juive, musulmane et catholique pour devenir la « perle de l'Andalousie » que nous connaissons actuellement. Ce mélange de traditions fait toute la beauté de Séville. Ce passé plein de rebondissements a permis la naissance d'une ville merveilleuse architecturalement, où le meilleur de chaque culture y trouve sa place.

Séville est une ville agréable qui se découvre facilement à pied. Beaucoup de rues sont entièrement piétonnes et bordées d'orangers. Ville à taille humaine, il est facile de se déplacer à Séville sans perdre trop de temps entre les sites touristiques. La résidence Pierre & Vacances Sévilla est un point de chute idéal pour découvrir la ville au grè de vos envie, puisqu'elle est située dans le quartier historiques de Triana, réputé pour ses artisans spécialisés dans l'art de la poterie et des azulejos. Les sites touristiques importants se trouvent à seulement 15 minutes de marche de cette résidence. Petit plus de cette résidence : les appartements sont climatisés. Un bon point dans cette région d'Espagne où les températures peuvent vite grimper.

À la fois antique et moderne, Séville avance vers l'avenir (comme nous le montre le Metropol Parasol), mais sans tourner le dos à son passé. Son patrimoine monumental est extrêmement riche. Pour preuve, la Giralda, la cathédrale et l'Alcazar sont tous les 3 inscrits sur la liste du patrimoine Mondial de l'Humanité par l'UNESCO.

Visiter Séville c'est l'occasion de découvrir plusieurs cultures en un seul voyage.