• Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Camping
    • Plus
      • Guide
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Circuit
      • Voitures
      • Easy-EcoComparateur

Publié le 24/04/2020

#Transport #Espagne

Seules 4% des destinations dans le monde n'ont pas encore de restrictions de voyage

L'Organisme Mondial du Tourisme (OMT) a montré , dans un récent rapport, les conséquences de la crise sanitaire sur le tourisme mondial. Ainsi, près de 96% des destinations appliquent actuellement des mesures de restrictions, totales ou partielles, vis à vis des voyages. Des mesures qui impactent de manière dramatique le secteur du tourisme, celui-ci se retrouvant au point mort dans la quasi-totalité du monde.

La quasi totalité du monde sous restriction de voyage

La quasi totalité du monde sous restriction de voyage © Anya Berkut/123RF

Suite à la crise sanitaire du coronavirus, presque toutes les destinations touristiques du monde ont dû appliquer des mesures restrictives pour les voyages. Le rapport de l'OMT montre que 90 pays dans le monde ont fermé totalement leurs frontières, 44 autres les ont fermé à certains contingents de touristes en fonction de leur pays de provenance. En Afrique, en Asie-Pacifique et au Moyen-Orient, 100% des destinations ont adopté depuis janvier 2020 des restrictions de voyage face au coronavirus, ce chiffre descend à 93% en pour les pays d'Europe et 92% dans les Amériques.

Zurab Pololikashvili, secrétaire général de l'OMT a fait part de son inquiétude vis à vis du secteur du tourisme dans le monde ainsi que des conséquences sur les vies des travailleurs : " Le COVID-19 a un impact sur les voyages et le tourisme sans équivalent dans l'histoire. Faisant passer en premier la santé publique, les gouvernements ont mis en place des restrictions, totales ou partielles, sur les voyages. L'activité touristique se trouve suspendue et ses bienfaits compromis : ce sont des millions d'emplois qui risquent d'être perdus et l'on pourrait assister à un recul après les progrès vers plus d'égalité et une croissance économique durable. L'OMT prie donc les gouvernements de réexaminer en continu l'opportunité d'appliquer des restrictions sur les voyages, et de les assouplir et les lever dès qu'il sera sûr de le faire. "

4 grandes catégories de restrictions

Parmi les pays qui font exception, l' Irlande est actuellement le seul pays de l'Union Européenne n'ayant pas encore établi de mesures vis à vis des voyages. Cela est dû au fait que le pays a conclu un accord sans passeport avec la Grande-Bretagne, qui a quitté l'Union plus tôt dans l'année et n'a jamais fait partie de l'espace Schengen. Il appartient ainsi à chaque pays du Royaume d'appliquer ces nouvelles mesures, car le bloc n'a pas la capacité de le faire. Chaque pays est autorisé à apporter des changements sur ses entrées et sorties.

L'OMT a répertorié les mesures de restriction pour les voyages en quatre catégories principales. Il y a d'abord les fermetures totales ou partielles des frontières aux pays extérieurs mais également à la population. Ensuite, il y a les restrictions qui s'appliquent à certains touristes en fonction du pays où ils souhaitent se rendre et celui d'où ils partent. La troisième concerne la suspension totale ou partielle des vols extérieurs. Enfin la dernière répertorie les diverses mesures sanitaires comme les certificats médicaux, l'obligation de quarantaine ou d'isolement, les annulations de visa, etc.