Le sanctuaire le plus coloré du monde est en Malaisie
Publié le 12/10/2018 432 partages

CultureMalaisie

Twitter Facebook 432 partages

C'est un lieu presque coupé du monde, et pourtant à seulement quelques kilomètres d'une des villes les plus peuplées du monde, Kuala Lumpur. Les Batu Caves sont un ensemble de grottes, de temples et de statues représentant le plus grand sanctuaire hindou en dehors du territoire indien. Procession sado-masochistes, escaliers colorés, réserve naturelle pour singes, cet endroit hors du commun étonne chaque année de plus en plus de touristes.

Ne pas nourrir King-Kong

Ne pas nourrir King-Kong
© sean pavone/123rf

Les grottes de Batu sont un lieu parmis les plus incroyables de toute la Malaisie, voire de l'Asie dans sa globalité. Le plus grand sanctuaire hindou hors des frontières de l'Inde semble loin du tumulte du monde moderne. Et pourtant, ce dernier se trouve à seulement 10 kilomètres au nord de Kuala Lumpur, capitale malaisienne et l'une des plus peuplée au monde. Au programme de cette excursion à la montagne : escalier géant multicolore, statue colossale, temple au coeur d'une grotte, vue panoramique sur la ville et parade hindou sous forme (un tantinet) masochiste.

L'ensemble des grottes naturelles du site de Batu ont été transformées en un sanctuaire hindou dédié au dieu de la guerre et fils de shiva Murugan. Si le temple de Ramayana est le plus impressionnant avec ses immenses sculptures, la montée des 272 marches colorées vous amènera, si vous êtes courageux, jusqu'à la grotte principale du site située à 100 mètres de hauteur et garder à ses pieds par la statue de Murugan, haute de 42 mètres. Si quelques forces se trouvent encore dans vos jambes, poursuivez sur quelques marches et vous atteindrez un décor surréaliste avec un puit de lumière naturel au fond de la grotte.

50 nuances d'hindous

50 nuances d'hindous
©Mohd Razz Rozzfaisal Mohd Razalli/123RF

L'une des processions religieuses les plus étranges au monde, celle de Thaipusam, s'y déroule chaque année entre janvier et février lorsque des millions de fidèles hindous viennent en pèlerinage pour rendre hommage à Murugan. Et quelle meilleure façon de rendre hommage au dieu de la guerre que de se mutiler et de s'affliger les pires souffrances corporelles ? Lors de la procession de plus 15 kilomètres partant du centre de Kuala Lumpur jusqu'au site de Batu, les fidèles parmi les fidèles portent sur leurs dos et leurs épaules des pots de laits (symbole de fertilité) et des kavadis (petits autels), le tout soutenu par des crochets accrochés dans la peau. Cette souffrance dure entre 8 et 10 heures.

Cette étrange communion avec leur dieu se symbolise aussi par des broches enfoncées à travers les joues et les langues des dévots hindous qui signifient qu'ils font voeu de silence et qu'il donneront corps et âmes pour la victoire du bien sur le mal. La procession et le site sont ouverts aux touristes (respectueux) mais il est parfois difficile de voir de jeunes enfants et des personnes âgées s'imposer de telles souffrances. Si vous tenez le coup, ne manquez pas l'arrivée où il est quasi immanquable de découvrir les fidèles en transe, épuisés par tant de sévices et l'épuisement de la marche et de la montée hardcore des 272 marches. Avant de participer à cette marche, véritable randonnée, les courageux doivent se préparer près d'un mois à l'avance afin de se purifier. Pour cela, l'abstinence sexuelle et le jeûne sont obligatoires.

La montée des 272 marches arc-en-ciel