• Connexion
Photos : un avion retardé après avoir percuté des oiseaux en vol
Publié le 21/07/2019 98 partages

TransportFrance

Twitter Facebook 98 partages

Le vol SQ335 qui devait décoller de Paris en direction de Singapour a enregistré un retard de 45 minutes. Cet événement est loin d'être rarissime dans le domaine de l'aviation, mais la raison reste tout de même invraisemblable. En effet, l'avion a percuté trop d'oiseaux durant l'atterrissage, obligeant les agents aux sols à nettoyer minutieusement l'appareil et à vérifier la structure, avant qu'il ne redécolle. Les images parlent d'elles-mêmes.

 

 
© Markus Mainka (www.marek-photo.de)/123RF

Il existe de nombreuses raisons expliquant les retards aériens. Une météo instable, une grève du personnel de bord, une vérification technique, sont autant d'arguments avancés par les compagnies aériennes pour justifier les retards. Mais Singapore Airlines fait dans l'originalité. Le vol SQ335 reliant Paris-Charles-de-Gaulle à Singapour a décollé avec 45 minutes de retard à cause des oiseaux.

Si cela peut paraître absurde, la raison est bien réelle. Durant le vol aller, l'avion de la compagnie, a frappé un grand nombre d'oiseaux lors de l'atterrissage à l'aéroport de Paris. Cet événement a donc obligé les agents au sol à nettoyer l'avion et à vérifier les aspects techniques de l'appareil, engendrant ainsi un retard de 45 minutes pour le vol retour, au départ de Paris.

Des photos ont été publiées sur Facebook et sur Twitter, montrant la carlingue de l'avion tachée, de ce qui semble être, du sang d'oiseaux.

Voici quelques clichés :

À la vue de ces photos morbides, on imagine la scène macabre qui s'est déroulée dans le ciel. Mais le pire se cache dans le train d'atterrissage, où l'équipe au sol a retrouvé des carcasses d'oiseaux brouillées, ou encore des volatiles décapités (âmes sensibles, s'abstenir).

"Après des inspections au sol et des travaux de nettoyage, l'avion a été déclaré utilisable et a effectué le vol de retour SQ335 à destination de Singapour", a déclaré le porte-parole cité par le Straits Times, ajoutant qu'il y avait eu un retard de 45 minutes. Le trajet Paris - Singapour s'est alors déroulé sans encombre.

Les avions entrent souvent en collision avec des oiseaux, mais cela n'est généralement pas inquiétant. Les avions sont conçus pour résister aux impacts d'oiseaux et les pilotes sont formés, leur permettant de faire face aux éventualités comme celles-ci.