• Connexion
Comment le réchauffement climatique influence le sexe des tortues marines
Publié le 30/01/2018 119 partages

NatureAustralie

Twitter Facebook 119 partages

On le sait, le réchauffement climatique impacte et perturbe la vie sauvage. Mais certaines conséquences peuvent être plus graves que d'autres : en Australie, la hausse des températures modifie le sexe des tortues de mer, les faisant naître exclusivement femelle. Un problème pour la reproduction de l'espèce désormais en péril.

Les tortues de mer vont-elles disparaître ? C'est l'inquiétude de scientifiques partis sur l'île Raine, au nord de l'Australie, pour observer leur comportement de reproduction. Ils ont découvert que pour 116 naissances, seulement un mâle voyait le jour.

Pour cette colonie de 200 000 tortues, la situation est critique, et la survie de l'espèce est désormais en péril : « Ces résultats sont extrêmes, dans tous les sens du terme », rapporte Camryn Allen, spécialiste des tortues auprès de la National Oceanic and Atmospheric Administration d'Hawaï. « Il est question d'une poignée de mâles, face à des centaines et des centaines de femelles. Ces résultats nous ont laissés sans voix. »

Une espèce menacée depuis 20 ans

Une espèce menacée depuis 20 ans
© shalamov/123RF

Il s'avère que cette explosion des naissances de femelles est le résultat du réchauffement climatique. Chez les tortues de mer, plus le sable dans lequel les oeufs sont pondus est chaud, plus les chances sont grandes que les nouveau-nées soient des femelles. La hausse des températures de l'air et de la mer de ces dernières années se traduit donc par un manque de spécimens mâles, un désastre pour les tortues marines qui peinent à se reproduire. Les scientifiques ignorent comment la population mondiale est affectée, mais il y a de fortes chances que ce problème soit commun à l'espèce. D'autres facteurs peuvent également influencer la température des plages, comme la déforestation ou le changement d'habitat.

Les tortues de mer étaient d'ores et déjà reconnues comme une espèce menacée par le réchauffement climatique : la hausse du niveau de la mer de ces dernières années a submergé les zones de nidification et noyé les oeufs. L'érosion des plages façonne donc de petites falaises, à cause desquelles les tortues vertes adultes tombent sur leur carapace et meurent, incapables de se redresser. Les autorités australiennes investissent des millions de dollars dans la restauration de l'île et dans l'amélioration des conditions de vie des tortues, mais si les températures continuent d'augmenter, ces efforts ne serviront à rien. Verdict à la fin du siècle.