• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Easy-EcoComparateur
L'ex-basilique Sainte-Sophie, actuellement un musée, va redevenir une mosquée
Publié le 10/07/2020 , Modifié le 17/07/2020

CultureTurquie

Twitter Facebook 98 partages

Convertie en mosquée après la prise de Constantinople par les Ottomans en 1453, la basilique Sainte-Sophie à Istanbul a été transformée en musée en 1935 par Mustafa Kemal. Le président Recep Tayyip Erdogan souhaite reconvertir en mosquée ce lieu emblématique de l'histoire du christianisme, ce qui provoque une polémique mondiale. La décision est officielle depuis vendredi 10 juillet 2020.

Sainte-Sophie, joyau d'Istanbul

Sainte-Sophie, joyau d'Istanbul
© starkovphoto/123RF

Successivement basilique chrétienne, mosquée et musée, Sainte-Sophie est donc redevenue une mosquée. Joyau architectural majeur construit au VIème siècle par les Byzantins qui y couronnaient leurs empereurs, Sainte-Sophie est un site classé au patrimoine mondial de l'UNESCO et l'une des principales attractions touristiques d'Istanbul, avec la Mosquée Bleue et le palais de Topkapi, l'ancienne demeure des sultans ottomans. Cependant, son statut fait régulièrement l'objet de polémiques : depuis 2005, des associations ont à plusieurs reprises saisi la justice pour réclamer un retour au statut de mosquée, sans succès jusqu'à présent.

L'une des principales attractions touristiques d'Istanbul

En 2013 déjà, le gouvernement turc avait fait part de son intention de sacraliser de nouveau l'ancienne basilique byzantine, devenue mosquée en 1453 puis musée en 1935, sous l'impulsion de Mustapha Kemal Atatürk, le père de la Turquie moderne. Il avait souhaité "l'offrir à l'humanité ", en faisant décrocher les grands panneaux circulaires portant le nom d'Allah, de Mahomet et des califes, remis en place en 1951. Après tout, Istanbul aussi a changé trois fois de nom : Byzance sous les Grecs qui l'ont fondée, puis Constantinople à partir du règne de l'empereur romain Constantin qui lui donna son nom, et enfin Istanbul depuis 1930. D'autres édifices religieux ont connu un destin inverse, comme les grandes mosquées de Cordoue et de Séville, devenues cathédrale après la Reconquista espagnole en Andalousie.

Une décision qui provoque la colère des chrétiens

Cette fois-ci, sous la houlette de Recep Tayyip Erdogan, le projet se concrétise. En effet, le président turc déclara durant la campagne des élections municipales turques de 2019 que le temps était venu de faire de Sainte-Sophie une mosquée à la place du musée actuel. Cette décision provoque la colère des chrétiens dans le monde entier. Rappelons que Sainte-Sophie abritait le siège du patriarcat orthodoxe de Constantinople. C'est pourquoi sa reconversion en mosquée est vue d'un très mauvais œil par l'église orthodoxe et les gouvernements russes, grecs ou encore serbes ! De leur côté, les Etats-Unis ont appelé la Turquie à ne pas toucher au statut de Sainte-Sophie.

L'entrée sera gratuite et possible hors des heures de prières musulmanes

Finalement, ce vendredi 10 juillet 2020, le plus haut tribunal administratif en Turquie a ouvert la voie à la transformation de l'ex-basilique Sainte-Sophie en mosquée, en révoquant son statut actuel de musée. Peu après l'annonce du tribunal, le président turc a annoncé que Sainte-Sophie sera placée sous l'administration de l'Autorité des affaires religieuses. La première prière aura lieu le 24 juillet 2020, mais l'édifice restera tout de même ouvert gratuitement aux visiteurs non-musulmans, en dehors des heures de prières. Les icônes chrétiennes devraient être dissimulées par des rideaux et d'autres moyens appropriés, comme des techniques d'éclairage pour plonger dans l'ombre les icônes pendant les cinq prières musulmanes quotidiennes.

Le saviez-vous ?

Voulue par l'empereur Constantin en 330 après sa conversion au christianisme, Hagía Sophía signifie littéralement la "Sagesse Divine". Elle conserva son nom (aya sofia) lorsqu'elle fut changée en mosquée lors de la prise Constantinople par les Ottomans en 1453. Pillée par les Vénitiens au cours de la quatrième croisade, la basilique fut également endommagée par plusieurs tremblements de terre au cours de sa longue histoire. Elle faillit même être dynamitée en 1918 par les Ottomans, après que les puissances de l'Entente avaient mis fin à leur empire à l'issue de la Première Guerre mondiale.

On aime

Porte de marbre, mosaïques à fond d'or, majestueuse coupole culminant à 55 mètres au-dessus du sol semblant flotter en apesanteur au-dessus d'une galerie d'arcades, Sainte-Sophie est une pure merveille !

L'ex-basilique Sainte-Sophie à Istanbul : musée ou mosquée ?