• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Connexion
15 expressions québécoises, version sous-titrée
Publié le 03/09/2019

SociétéCanada

Twitter Facebook 1101 partages

On le sait, les québécois ont des expressions bien à eux. Autant, certaines peuvent avoir plus ou moins de ressemblances avec les nôtres, autant les autres nous sont totalement incompréhensibles. Voici un petit florilège des expressions de nos amis francophones d'outre Atlantique, avec (bien entendu) la traduction française.

  • Twitter
  • Facebook
  • Être le boss des bécosses : faire son petit chef
    Être le boss des bécosses : faire son petit chef

    Se prendre pour plus que les autres. Bref vouloir commander tout le monde. À noter que les bécosses désignent les anciennes latrines extérieures et que ce mot provient d'une déformation du terme anglais «back house» (qui signifie maison à l'arrière). Bref, c'est assez clair

  • Grimper dans les rideaux : s'énerver pour rien
    Grimper dans les rideaux : s'énerver pour rien

    Rien à voir avec l'expression française « grimper au rideau ». On se calme. Chez les québécois, cela signifie seulement que l'on s'emporte pour un rien.

  • Péter de la broue : se vanter
    Péter de la broue : se vanter

    Au Québec, la broue, c'est la bière. Aucun rapport en somme, puisque l'expression signifie faire son prétentieux. En français, on reprend le premier mot de l'expression québécoise, et ça fera l'affaire. On peut dire « se la péter » ou « se la raconter. »

  • Avoir la merde qui colle au cul : avoir beaucoup de chance
    Avoir la merde qui colle au cul : avoir beaucoup de chance

    Là, pour le coup, c'est assez ressemblant. En France, on dit bien « avoir le cul bordé de nouilles » pour signifier que l'on est très chanceux. Au Québec, le langage est, certes, un peu moins fleuri mais dans l'idée, c'est pareil.

  • Avoir son voyage : avoir les nerfs
    Avoir son voyage : avoir les nerfs

    On oublie le passeport, le sac à dos et tout ça... Rien à voir avec quelque chose de positif ou des vacances, cela signifie juste être très agacé. En France, on dit plutôt « j'en ai ma claque » que « j'en ai mon voyage. »

1

Bienvenue au Québec. Belle province francophone d'Amérique, avec ses traditions, ses sports d'hiver et surtout...ses expressions singulières. Une chose est sûre : le français de France n'a rien à voir avec celui du Québec. Ils ne jurent, ils sacrent.

Ils n'ont pas de voitures, mais des chars. Ils disent « bonjour » pour dire « au revoir ». Bref, c'est tant mieux ! Cela donne lieu à quelques pépites en termes d'expressions qui méritent vraiment le détour.