• Connexion
Pour protéger une espèce d'oiseaux menacée, un festival a été repoussé
Publié le 02/12/2019

CultureFrance

Twitter Facebook 184 partages

C'est un couple de pluviers siffleurs. La dernière paire de l'archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon. C'est la raison pour laquelle les dates du festival le plus important de l'année doivent être modifiées. Ainsi, le Dunefest se tiendra les 7 et 8 août 2020 pour permettre une nidification paisible pour ces deux oiseaux.

 

 
© Steve Byland /123rf

Le duo se repose sur les dunes de l'isthme qui divise Saint-Pierre et Miquelon. Cette espèce est menacée depuis plusieurs années. Les pluviers siffleurs vivent généralement, en couple, sur les terres d'Amérique du Nord. Un habitat de plus en plus détruit par les humains. Les oeufs de ces oiseaux, souvent enfuis dans du sable, sont régulièrement écrasés. En deux ans de tentative, aucun de leurs oisillons n'a survécu.

Ainsi, les organisateurs du Dunefest ne veulent pas perturber cette nouvelle période de nidification. Bien que se soit l'un des événements musique phares de l'année. Le festival est reporté, pour sa 8 ème édition. Il aura lieu à deux semaines d'écart de des dates prévues à l'origine. C'est l'association Eklectik, en charge d'organiser cette grande fête depuis maintenant 7 ans, qui a fait ce choix dans une volonté de protéger la faune locale.

Pour ne pas être confronté à cet événement majeur, le festival des Transboréales, qui devait prendre place ce week-end, a lui aussi été décalé. Il aura à présent lieu à la dernière semaine de juillet au lieu de la première semaine d'août.

Une péripétie du même genre est arrivée l'année dernière au Canada, lors du Blues festival, l'événement blues le plus important du pays. Des oeufs de pluviers siffleurs avaient été retrouvés près de la scène principale. Une découverte qui avait forcé les organisateurs à déplacer le nid dans un endroit plus sûr, ce qui avait enragé les associations écologiques.