• Connexion
Cette association achète des zones naturelles pour les préserver
Publié le 15/06/2019 46 partages

EnvironnementFrance

Twitter Facebook 46 partages

Surexploitation, déforestation, dégradation... Depuis plusieurs années, de nombreux constats ont été fait, l'environnement et la biodiversité sont en danger à cause de dégâts humains. Face à cela, l'association ASPAS a décidé d'agir à sa manière : acheter des zones naturelles pour pouvoir les protéger.

 

 
© @fotografiecor.nl / 123rf

Depuis 2010, l'association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) s'est engagé pour la protection des zones naturelles. Pour cela, elle a trouvé sa propre solution. L'association achète des zones naturelles pour protéger la biodiversité et son environnement en empêchant son exploitation ou sa destruction. Ainsi, ces zones naturelles peuvent se réparer de façon autonome et opérer un "ré-ensauvagement".

" Actuellement, moins de 1% de notre territoire bénéficie d'une protection spécifique, grâce notamment à la création des parcs nationaux, des zones Natura 2000 ou des réserves naturelles. De telles protections présentent certes un intérêt mais on voit aussi leurs limites car la chasse, l'agriculture et l'exploitation forestière sont le plus souvent autorisées dans ces espaces ", explique Madline Rubin, directrice de l'Association.

Chasse, pêche, braconnage, déforestation, pollution... Pour l'ASPAS, finies ces activités qui mènent à la destruction de notre environnement. Dans les zones que l'association a réussi à acquérir, seuls les amoureux de la nature, de randonnées et de promenades peuvent accéder à cette nature préservée. " Nous sommes quasiment les seuls espaces qui s'imposent un tel niveau de protection et d'interdits " a déclaré Madline Rubin. Pour que les règles strictes soient respectées, des patrouilles de bénévoles surveillent ces zones.

Voir cette publication sur Instagram

Merci à @bluestoriesofficiel et @bfmtv  pour ce beau reportage sur la Réserve de Vie Sauvage® du Grand Barry (26). Première Réserve de l'#ASPAS acquise en 2012. Et première d'une longue série puisque depuis 3 autres ont été créées (Côtes d'Armor, Héraut, Drôme) et une 5ème est en cours, le projet #VercorsVieSauvage, plus d'infos : lien dans la bio ??????????????????????????? #Vercors #Rewilding #Nature #Vivant

Une publication partagée par ASPAS (@aspasnature) le

L'association détient aujourd'hui 700 hectares de zones naturelles, dont la réserve de vie sauvage des Deux Lacs située dans le Drôme et celle du Grand Barry. Elle est entièrement indépendante et se finance grâce aux dons : " Notre association ne bénéficie d'aucune subvention publique. Nos projets sont financés par des fondations et environ 10 000 donateurs", explique la directrice.

Aujourd'hui, l'association a de nouveaux objectifs d'acquisition : le Parc naturel régional des Baronnies et du Vercors. Jusqu'ici elle a déjà réussi à récolter un demi-million d'euros sur la plateforme participative HelloAsso pour se procurer, très prochainement, 500 hectares dans le Vercors.