• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Connexion
Exit Lisbonne et Porto : découverte des incontournables méconnus du Portugal
Publié le 23/05/2020

CulturePortugal

Twitter Facebook 1773 partages

Le Portugal est l'un des pays préférés des vacanciers. Climat estival, prix accessibles et plages de sable doré, il n'en faut pas plus aux touristes pour se précipiter au pays des Oeillets pendant l'été, notamment les Français et les Espagnols. Souvent attirés par les stations balnéaires du sud, la capitale ou encore, les grandes villes, ils ratent de véritables trésors, plus confidentiels. Car non, le Portugal ne se limite pas à manger des pasteis de nata face à la Tour de Belém ou étendre sa serviette sur l'une des plages bondées d'Albufeira.

Le Portugal se découvre le long de la route. Pour connaître ces endroits moins fréquentés, on traverse Porto sans s'y arrêter, on passe à côté de Lisbonne et on opte pour les extrémités de la côte sud, plutôt que pour son centre. Du nord au sud, le pays a de quoi offrir des vacances de choix pour tout type de voyageur. Que l'on aime les monuments historiques, que l'on soit adepte des sports nautiques ou encore, un vrai fêtard, le Portugal regorge de lieux encore confidentiels pour tout le monde.

Braga, 3ème ville portugaise

Braga, 3ème ville portugaise
©Marcos Paulo Silva /123rf

On commence au nord...

Si l'on devait découvrir ce Portugal confidentiel en choisissant un trajet du nord au sud, on commencerait par Braga. D'abord, parce qu'il s'agit de la meilleure alternative à l'incontournable capitale, Lisbonne, ainsi qu'à sa grande rivale, Porto. Braga, troisième ville du pays, est en effet idéal pour celles et ceux qui aiment courir le centre historique pour découvrir les monuments. Sanctuaire Bom Jesus, musée d'archéologie ou encore, cathédrale de Sé de Braga... La ville est une mine d'or de sites historiques et est d'autant plus agréable qu'il est possible d'en visiter beaucoup à pied, un bon nombre d'entre eux étant regroupés dans le centre.
Le saviez-vous ? La cathédrale Sé de Braga est la plus ancienne du pays, d'où l'expression " mais velho que a Sé de Braga " (plus vieux que la Sé de Braga) pour désigner quelque chose d'ancien.

On descend le long de la côte, jusqu'à la ville d'Aveiro. Celle que l'on surnomme la Venise portugaise doit ce nom à ses nombreux canaux, véritable attraction touristique, sur lesquels on peut voguer grâce aux fameux moliceiros. Ces barques en bois sont particulièrement colorées et tape-à-l'œil, à l'image de la vieille ville, des bâtiments et des habitations. Résultat : ils sont classés au patrimoine mondial de l'UNESCO. A ne pas manquer : le quartier de Costa Nova, connu pour ses célèbres cabanes rayées et colorées. Et puisque les pasteis de nata sont loin d'être la seule chose à déguster, profitez-en pour découvrir les ovos moles, spécialité de la région.

On quitte la côte pour se rendre à l'est, près de la frontière espagnole. Car le Portugal est également réputé pour ses villages de pierres, parmi lesquels Monsanto. Situé dans la région d'Idanha-a-Nova, il s'agit d'une petite bourgade bâtie au beau milieu des roches, sur la falaise. Mais Monsanto, c'est aussi son château, qui se mérite. Il faut en effet crapahuter jusqu'en haut de la colline, à travers une randonnée, pour profiter des ruines mais aussi (et surtout) d'un panorama incroyable sur le village de Monsanto et ses lieux saints, qui valent largement le détour.

Nazaré et ses vagues puissantes

Nazaré et ses vagues puissantes
©Arseniy/123rf

Retour sur la côte, direction Nazaré. Qu'on se le dise, Nazaré a beau être à l'image des villes portugaises, dotée d'un patrimoine historique et culturel riche, on y vient principalement pour sa situation côtière et surtout, ses vagues. Nazaré, c'est donc le stop inévitable pour les amateurs de sports nautiques, notamment le surf. C'est ici que des records de plus grosses vagues du monde surfées ont été enregistrés, plus d'une fois. En revanche, pour la baignade, il ne faut (vraiment) pas être frileux. On laisse donc la Praia do Norte et ses déferlantes aux surfeurs et la Praia de Nazaré aux amateurs de farniente.
Bon à savoir : la ville étant construite sur la falaise, prendre le téléphérique permet de jouir d'une vue panoramique incroyable sur toute la baie.

Crochet par le centre...

Toujours plus au sud, mais cette fois, au centre. La capitale de l'Alentejo, Evora excelle en combinant tradition et modernité. Il s'agit avant tout d'une " ville musée ", notamment son centre historique, qui se découvre à travers de petites ruelles pavées et sinueuses, et qui lui vaut d'être classé également au patrimoine mondial de l'UNESCO. Son temple, sa Chapelle des Os mais surtout sa cathédrale valent largement une excursion d'une journée, depuis Lisbonne. Et pour eux qui ont plus de temps sur place, on peut même se rendre jusqu'à un site de monolithes, situés à une dizaine de kilomètres de la ville.

On approche de la fin du périple en se rendant sur la côte sud, dans l'Algarve. Exit Portimao, Lagos ou encore Albufeira, tous trois réputés pour leur vie nocturne et leurs plages bondées. Cette fois, on opte pour Tavira et ses maisons carrelées. C'est l'alternative idéale pour ceux qui souhaitent profiter pleinement des plages du sud et de leur sable doré, sans pour autant être pris au beau milieu de la masse de touristes. Sans compter que la ville regorge de sites à visiter, outre ses églises, château et vieille ville. Tavira est effectivement doté d'un lieu assez singulier, un cimetière d'ancres, à la Praia do Barril. On peut en compter plus d'une centaine sur la plage, qui servaient alors à la pêche au thon, dans les années 60.

Sagres, le bout de l'Europe

Sagres, le bout de l'Europe
©Liubomir Paut-Fluerasu/123rf

On termine à l'extrême sud-ouest

On termine enfin ce road trip à l'extrême sud-ouest du pays, à Sagres. Là encore, le site est prisé des surfeurs, pour ses vagues puissantes. Mais il l'est encore plus pour ses paysages escarpés, aux airs de bout du monde. On y vient pour se confronter à la nature environnante, parfois même austère. Si le port de pêche et le fort de Sagres, qui offre une promenade de 1,5km, sont des incontournables de la ville, on profite surtout d'être dans le coin pour aller jusqu'au fameux Cabo de Sao Vicente (ou Cap Saint-Vincent).
Le saviez-vous ? Le Cabo de Sao Vicente est le point le plus au sud-ouest de l'Europe.