La Nouvelle-Calédonie dit stop au plastique
Publié le 11/01/2019 2122 partages

EnvironnementNouvelle-Calédonie

Twitter Facebook 2122 partages

La Nouvelle-Calédonie met un terme à l'usage du sac plastique à usage unique dès le mois de juillet. Objectif : bannir sacs, gobelets, pailles ou encore coton-tiges d'ici 2020. Une mesure saluée par les indépendantistes et le parti Calédonie ensemble, mais considérée comme précipitée par Le Rassemblement-LR et Les Républicains calédoniens.

Voilà encore un territoire qui dit adieu au plastique, sous toutes ses formes. Le 28 décembre, le Congrès a adopté un texte, soutenu majoritairement par le parti de droite modérée et les indépendantistes, visant à supprimer progressivement le plastique. À partir de juillet, fini les sacs plastiques à usage uniques distribués en magasin.

Des lagons inscrits au patrimoine mondial de l'unesco depuis 10 ans

Des lagons inscrits au patrimoine mondial de l'unesco depuis 10 ans
©Stephane Michon

Cécilia Royer, de l'association écologiste Mocamana, se réjouit de l'initiative. « Le plastique est un fléau en Nouvelle-Calédonie, on en trouve dans les rivières, les mangroves, les forêts, le lagon... ». Mais le texte ne s'arrête pas là. Dès le mois de septembre, gobelets, pailles ou encore coton-tiges vont aussi disparaître pour finir, en mai 2020, par les emballages alimentaires.

Les chiffres sont alarmants : 60 millions de sacs, 40 millions de barquettes ou encore, 5 tonnes de pailles. Néanmoins, le Rassemblement-LR et Les Républicains calédoniens ont pointé du doigt cette mesure « rédigée dans l'urgence » qui, selon eux, ne prend pas assez en compte les conséquences pour les industriels locaux.