• Connexion
Pérou : un incendie ravage le centre-ville de Lima
Publié le 25/04/2019 1211 partages

SociétéPérou

Twitter Facebook 1211 partages

Vendredi 19 avril, un immense incendie s'est propagé dans le centre historique de Lima, la capitale du Pérou. Fort heureusement, aucune victime n'est à déplorer, mais les images de la ville en proie aux flammes restent impressionnantes. Sur toutes les lèvres, la même question : comment ce feu s'est-il déclenché ?

Les images ressemblent à un film post-apocalyptique. Et pourtant elles sont bel et bien réelles. Elles ont été prises à Lima, capitale du Pérou, où un violent incendie s'est déclenché vendredi 19 avril dans l'après-midi, dans le quartier de Mesa Redonda. Pour maîtriser le feu, pas moins de cinquante pompiers ont été déployés dans le centre historique de la ville. "Grâce à leur travail, le feu a été confiné", indique le gouvernement.

D'après nos confrères d'Euronews, aucune victime n'est à déclarer. Seuls quelques blessés ont été pris en charge, et nous déplorons uniquement des dégâts matériels.

Que reste-t-il de Lima ?

Si aucune victime n'est à déclarer suite à cet incendie très impressionnant, la ville a tout de même subit quelques dégâts. Il ne faut pas oublier que le centre historique de Lima est classé sur la liste du Patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1991 pour son héritage colonial espagnol en Amérique du Sud. De nombreux monuments font la renommée de la ville, comme le couvent de Sans Francisco, lui aussi inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l'Unesco.

 

 
©Aliaksei Skreidzeleu/123RF

Heureusement, l'édifice fut épargné par les flammes, grâce au travail des pompiers qui ont su maîtriser le feu à seulement quelques kilomètres de là.

La ville est son héritage culturel semble sain et sauf.

Comment ce feu s'est-il déclenché ?

Pour l'instant, les causes de cet incendie n'ont pas été communiquées, mais il semblerait qu'il se soit déclenché dans un entrepôt de la zone commerciale de Mesa Redonda, où de nombreux produits inflammables étaient stockés.