• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Connexion
Confinement, à Paris ce ténor chante tous les soirs pour ses voisins
Publié le 25/03/2020

InsoliteFrance

Twitter Facebook 308 partages

Depuis Mardi, tous les soirs à 19h c'est le même rituel. Stéphane Sénéchal, 43 ans, ouvre grand ses volets afin de chanter pour son quartier, un morceau d'opéra. Pendant cette période de confinement, le chanteur lyrique professionnel souhaite distraire ses voisins du 11ème arrondissement afin de rendre cet isolement plus supportable et leur faire découvrir un peu de cet art, gratuitement.

Stéphane Sénéchal chante l'opéra à sa fenêtre

Stéphane Sénéchal chante l'opéra à sa fenêtre
© Copyright: Karel Miragaya/123RF

"Un peuple qui chante c'est un peuple debout"

A cause de la pandémie de Covid-19 et du confinement obligatoire, le quotidien des Français à été transformé. Beaucoup vivent assez mal l'isolement, le fait d'être cloîtré chez eux ainsi que l'ennui qui se fait vite sentir. Stéphane Sénéchal, en chantant à sa fenêtre le soir à Paris, espère ainsi apporter un peu de distraction aux habitants de sa rue, tout en leur permettant de découvrir l'opéra.
Mardi dernier, l'artiste a donc décidé d'entonner la Marseillaise, en soutien avec le personnel hospitalier, ainsi qu'en hommage a Jean-Jacques Razafindranaly, médecin décédé du coronavirus. " J'ai commencé par notre hymne national " " Le jour où le confinement sera terminé, je la chanterai de nouveau " déclare-t-il, fier.

L'opéra accessible depuis sa fenêtre

Disciple du célèbre Michel Sénéchal, Stéphane s'est produit sur de nombreuses scènes internationales. Toute la semaine, il a donné de sa voix en variant les registres, chantant aussi bien de l'opéra-comique, l'opérette ou de l'opéra classique. Mercredi, ses voisins ont eu droits à "Je t'ai donné mon coeur", Jeudi ce fût "Caruso" pour exprimer sa solidarité avec le peuple italien. Vendredi, un air d'opérette. Samedi, "Piensa en Mi", un extrait du film de Pedro Almodovar cette fois pour exprimer son soutien aux espagnols également touchés par l'épidémie. Puis Stéphane a terminé la semaine en interprétant dimanche Panis Angelicus, une prière. L'initiative a du succès puisque tous les soirs ses voisins se pressent pour venir l'écouter et l'applaudir.