• Connexion
Parc national du Manu : voyage au coeur de l'Amazonie
Publié le 30/01/2019 536 partages

EnvironnementPérou

Twitter Facebook 536 partages

Le parc national du Manú est un site protégé au sud-est du Pérou. Il abrite de nombreux animaux sauvages comme les jaguars, les tapirs ou encore les serpents. La protection de ce sanctuaire animal est primordiale pour l'Amazonie. Pour le protéger, certains voudraient voir partir les autochtones qui le peuplent : la tribu Mastanahua. Alors plongez au coeur de ce parc aux multiples espèces...

 

 
© Rui Baiao/123RF

Au coeur de l'Amazonie se cache un endroit préservé : le parc national du Manú. En son coeur, se trouve de nombreuses espèces animales en voie de disparition : félins, mille espèces d'oiseaux, loutres géantes?

Une seule population y vit c'est la tribu Mastanahua, appelée aussi les ?Indiens isolés?. Leur vie est rythmée par la simplicité et les traditions. Ils chassent au tir-à-l'arc, vivent dans des cabanes en bois et portent peu de vêtements. Ils doivent faire face à la violence des missionnaires, des bûcherons ou encore des ouvriers du pétrole et du gaz.

Une visite inoubliable

Pour accéder au parc, la plupart des visiteurs doivent descendre le rio Alto Madre de Dios en canot à moteur, pendant au moins cinq heures, puis remonter le Manu. Après ce long trajet, découvrez cet immense parc d'un million et demi d'hectares. Il abrite une diversité de végétation et d'espèces animales.

À l'intérieur, contemplez la forêt tropicale des parties les moins élevées qui regorge de mille espèces d'oiseaux et des espèces rares comme la loutre géante et le tatou géant. Ils vivent pleinement à l'abri des regards.

Un conflit permanent entre les Hommes

La tribu Mastanahua vit sur les terres du parc depuis plusieurs années. Alors que sa population est isolée et loin du monde moderne, leur territoire est détruit par les envahisseurs étrangers.

Ouvriers pétroliers, bûcherons ou encore missionnaires illégaux représentent les plus grandes menaces auxquelles sont confrontés les Indiens isolés du Pérou. En effet, le gouvernement péruvien a cédé plus de 70% de sa forêt amazonienne à des compagnies pétrolières. Mais une grande partie de ces terres est habitée par les tribus.

 

Le parc national du Manú est l'un des parcs les plus préservés du monde. Il abrite population et espèces animales alors sa disparition serait un mal pour le Pérou et surtout pour l'Amazonie. La tribu Mastanahua et les animaux ne seraient-ils pas la clé du bon entretien de l'Amazonie ?