• Connexion
Papouasie-Nouvelle-Guinée : l'un des volcans les plus dangereux au monde est entré en éruption
Publié le 02/07/2019

InsolitePapouasie-Nouvelle-Guinée

Twitter Facebook 240 partages

Il se nomme Ulawun, se trouve en Papouasie-Nouvelle-Guinée et il est l'un des volcans les plus dangereux du monde. La semaine dernière, il est entré en éruption et nous a fait une démonstration de sa puissance. Face à un tel événement, des milliers de personnes ont été évacués et les forces de l'ordre ont été appelées en renfort.

 

 
© Tomas Griger/123RF

Après l'Etna en Italie, le Piton de la Fournaise sur l'île de La Réunion ou encore le volcan Popocatépetl au Mexique, les éruptions en série ne semblent pas prêtes de s'arrêter. Le 27 juin, c'est l'un des volcans les plus dangereux de la planète qui s'est réveillé, Ulawun en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Culminant à plus de 2 300 mètres d'altitude dans le massif de Nouvelle-Bretagne, Ulawun est l'un des volcans les plus actifs sur Terre. Il fait partie de la célèbre Ceinture de Feu du Pacifique.

Un réveil explosif

Selon les services météorologiques australiens, les cendres seraient montées à plus de 13 kilomètres d'altitude, recouvrant ainsi sur son passage les maisons et les voitures des villes et villages à proximité. Kimbe, une ville de la Papouasie-Nouvelle-Guinée se trouve alors sous un manteau de cendres volcaniques.

Des signes avant-coureurs avaient été aperçus mercredi 26 juin, poussant 5 000 personnes à évacuer. Selon Le Figaro, un des responsables locaux de l'île, Chris Lagisa, indiquait que de " nombreux habitants de la zone s'étaient rassemblés dans une église avant de fuir en camion ou en 4X4. "

Les forces armées arrivent en renfort

Si depuis vendredi, la situation semble se calmer, elle est loin de revenir à la normale. L'état d'urgence a été déclaré par le Premier ministre du pays, James Marape.

"Nous allons mobiliser l'armée pour aller sur place et évaluer la situation sur le terrain."

Pour aider les milliers de personnes évacués, l'armée a été appelée en renfort. Au total, on estime à 7 000 le nombre d'habitants déplacés et approximativement 1 000, le nombre de personnes ayant perdu leur logement.

D'après Leo Porikura, responsable du Bureau de gestion des catastrophes de l'ouest de la Nouvelle-Bretagne, la " priorité, est de fournir de l'aide aux personnes affectées par l'éruption volcanique ".

L'aéroport recouvert de 3 cm de cendres

Suite à cette énorme éruption volcanique, l'aéroport Hoskins de Kimbe se trouve recouvert de cendres. La compagnie aérienne nationale Air Niugini a annulé tous les vols, pour une durée indéterminée.